Pendant le weekend

19 septembre 933

 

 

la mort qui rôde, c’est parfois ainsi, de temps à autre :ici, là, ailleurs, elle frappe… Restons vivants, cependant, marchons, j’ai trouvé ceci hier

on ne la voit pas très bien, je marchais dans les rues (la voiture chez le garagiste : monsieur L. le chef mécano de retour) des démarches ici ou là, mais tout à pied (rendez-vous dentaire, reprise du mouchard du cardiologue, repas avec l’ami Denis, on marche, il fait doux) il pleut, de retour à marcher, encore marcher et retourner vers le 4 de la rue de La Vacquerie écouter Latour Bruno présenter aux jeunes gens de science po (via le groupe GIS démocratie et participation) son « Où atterrir » qui donne un peu d’espoir

flâner par les boulevards (reprendre une série)

voir des amis, n’est-ce pas ce qu’il y a de plus doux ? Vivant, rester vivant, et ne pas oublier (en passant par l’église Saint-Joseph, revenant du garage,deux cierges, un pour les tiens, un pour les miens : le troisième, je ne le savais pas,mais il est pour Marceline)

Share

1 Comment

    Une photo non « googelisée », ça fait respirer : « Bienvenu » ! 🙂

Laisser un commentaire