Pendant le weekend

22 janvier 1059





je suis allé accompagner E. qui s’en allait et je suis tombé (presque) sur ça

il y a un peu plus de six ans un espion turc – ou un de ces immondes loups gris – sortait de cette porte après avoir assassiné trois femmes opposantes au régime de l’autre turc, se dirigeait vers un des parkings sous-terrain proches et disparaissait dans la nature – la police française dormait sans doute – l’assassin est mort des suites d’une tumeur au cerveau dit-on quelques mois plus tard – ces femmes sont mortes, assassinées, et il en reste une plaque.
(Panique sur le blog : ovh tellement nul, merci encore, nouvelle mise à jour trop nulle – va falloir aviser)
Trouvé ça quelque part (Nathalie Garrigou sur oulipo non officiel)

du plus loin qu’il m’en souvienne…

puis cette image de Komsomolsk-sur-l’Amour

une chanson, une chanson…

plusieurs chantiers en cours dont l’un qui va ouvrir en maison[s]témoin demain sur les vingt six qui valent trois milliards huit soit un peu plus de 146 millions chacun – c’est à ce sujet

d’après l’ONG Oxfam

et puis ensuite, on verra (Carlos G. et Aldo Moro qui s’étaye) – notamment la 6 de l’atelier où, sans relire, je dispose de trois pistes de clou : les deux points qui clignotent, le peignoir, la bouteille pas entamée – plus les deux taches (mais elles ne sont pas de moi), la petite table en rotin – mais vous faites parler les miroirs… – et j’en oublie (notamment le type qui mange un couscous et se retourne vers la porte d’entrée de l’Arlequin qui s’ouvre) (des choses à faire) (je dors trop mal)

Share

Laisser un commentaire