Pendant le weekend

8 janvier 1045

 

 

(tristement anniversaire de quatre ans) (la veille au soir, puis le lendemain – et le dimanche suivant tout le kit : la volonté du minus nano 1 de se mettre devant dans la marche des gouvernants plus ou moins pourris)

Quelque chose ne va pas dans l’annonce du pouvoir, sur la télé de maçon hier soir (pas vu) : les abrutis (l’ordure transalpine par exemple) soufflent leurs immondes propos et l’ex-maire du Havre fait son bravache (rends l’ISF d’abord disait-on : rien) et ça va mal finir (vu ce reportage et on nous parle de cinq mille blessés, c’est une honte) mais enfin il fait doux quand même – je pose ici un dessin

on nous l’aura changé : ainsi apparaissait-il avant (aux mêmes sources)

les choses changent, saisie saisie saisie quand tu nous tiens – avancer, laisser les choses stagner, entendre que le monde bruisse (en Hongrie par exemple, on se révolte contre les lois travail – il semble qu’il est temps) et tenter de garder la tête hors de l’eau

au ciné Sunset Boulevard (Boulevard du crépuscule, Billy Wilder, 1950) Max (Eric von Stroheim) en merveille, Norma Desmond (Gloria Swanson) formidable, Joe Gillis (William Holden) si jeune…

Share

3 Comments

    Pauvre Carlos, il aurait perdu dix kilos (rien à voir avec feu le chanteur, fils de Dolto)… Il faut lui envoyer, par « pneu », tous nos encouragements (j’ai une Renault)… 🙂

  • sur france info ce matin l’enchaînement entre l’annonce des 5000 gardes à vue et plus de 1000 condamnations et de l’effarement devant la cruauté du sort subi par Carlos G… détonnant

  • @brigetoun : bizarrement, les deux événements se téléscopent dans l’agenda (plutôt corrélé, il semble) – le premier samedi 17 novembre, le lundi suivant on arrête le Carlos… cette précision dans le temps est importante
    @Dominique Hasselmann : il est secondé, ne t’en fais pas (ses enfants parlent pour lui et ses avocats se frottent les mains (bonjour les honoraires ?))

Laisser un commentaire