Pendant le weekend

Premier janvier 1038

 

 

(pour bien faire, il faudrait se taire : une invite que n’a pas suivi machin – le protocole, tu comprends bien – même si on l’a croisé avec bobonne dans un grand magasin à Saint-trop’

 

où il aurait dû lui-même croiser BB – pitoyable – nouvelle année – en plus 2019 n’est pas premier – je ne vois pas non plus le rapport mais n’importe, il vaudrait mieux se taire, mais non) (une pensée pour le petit Carlos G. – je ne connais pas sa taille mais je recense les images qu’on donne de lui dans le quotidien de référence du soir qui paraît l’après-midi, tiens jt’en offre une (je ne l’achète plus, et parfois, j’en ressens comme un manque)

(probablement attrapé à Cannes – ce sont des endroits où il aime à se montrer j’imagine – l’image de marque – G pour Guyancourt; un peu du même tonneau que le Didier L. et sa mode) et puis un salon de la rue des Couronnes (il y a une chanson de Bob Dylan qui fait Black Diamond Bay – il me semble qu’il y a Emmylou Harris qui chante en choeur…)

une promenade sur la rue du faubourg Saint-Martin entre autres

hier soir (après la fin de la peinture cuisine) cinéma avec L’homme fidèle (Louis Garrel, 2018) c’était pas la peine (heureusement ça ne dure que 5 quarts d’heure) retour du ciné Clichy à pied, tranquillement et puis pour le reste, je ferais mieux de me taire – tous mes voeux…

Share

6 Comments

    L’homme fidèle : comme vous (je veux dire : ici aussi on a été déçu, scénario bancal, on avait préféré Les deux amis).
    Et tous nos voeux : pendant le week-end comme en semaine.

  • @l’Employée aux écritures : encore que Vincent Macaigne… bon enfin, c’est pas la joie… et merci pour vos voeux, Employée

  • ma foi – c’est curieux d’ailleurs, il fut un temps où j’aimais le cinéma… c’est idiot c’est juste l’idée de la file d’attente qui me dissuade
    Mais voulais vous souhaiter douceur, sérénité, chance etc…

  • @brigetoun : tout pareil… (et pour le cinéma, attendre un peu, ce n’est pas si grave – et choisir ses séances… ?) merci encore pour vos voeux

  • Et bonne année, à l’arpenteur de rues, et de pellicules…

  • @Dominique Autrou : merci à toi pour les voeux et le passage

Laisser un commentaire