Pendant le weekend

18 mars 1113

(manqué le 1111) (et le troisième anniversaire de ce calendrier – loi Travaille ! – ni loi ni travail – mise en place par son altesse qui, lorsque brûlent les sentiments et les colères de son bas peuple en profite pour aller glisser sur des pentes enneigées et mongiottes) (parvenir à ce point de la vulgarité petite-bourgeoise représente probablement une acmé)

(la photo n’est peut-être pas de ce samedi ou autre mais on s’en fout) (on ne voit pas la reine mère mais tant pis) (le « grand débat » – ni grand, ni débat – est clos ce samedi (il est devenu « national »), mais sa majesté recevait ce lundi soir la crème de l’intellectualisme français en ses palais, avec soupe servie et pieds sucés par la wtf radio régimaire – animation due (on s’en flatte à toutes les virgules) à l’histrion du matin) (beurk) (cette caste est à pleurer) (Frédéric Lordon a, le seul je crois, décliné l’invitation).

(On défilait aussi pour le climat remarque mais de ça, on parle moins – je n’y fus point non plus) hier, salonnard en diable, j’ai rencontré mes amis de l’aiR Nu (émission de radio à venir, on en reparlera) et des inconnus au café (genre d’usine, 3.3e le café, 5.2 l’eau gazeuse – on était, certes, assis, et à l’abri du vent) (on s’est dit que c’était moins cher que dans cette brasserie où nano 1 avait invité sa « valetaille » au soir de son élection) regard caméra au deuxième plan

une autre pour la route (sans regard 2° plan)

rencontre avec Lucien Suel, adorable ami, Christophe Grossi, même tonneau, d’autres encore – Mijo et évidemment Olivier, une jeune sociologue qui s’occupe du travail de la distribution du livre via des entretiens avec des représentants – on est content – on se souvient de mélico (ni oubli ni pardon); le matin au parc j’avais croisé un ami (il ne sait pas l’être mais il l’est de moi)

souvenir du parc (atelier d’été – comme la rue de Belleville et son inventaire, il y a quelques années, qui a resurgi en parlant des oloés de chez la feue maison d’édition d-fiction)

métro aux voyageurs hétéroclites

deux salons nouveaux à l’invent’hair -un « catogan » flou, un « fashion coif' » assez standard – plus un bougé inopiné

au ciné « Celle que vous croyez » (Safy Nebbou, 2019) esthétique de producteur – cinéma que je n’aime pas – tous les étudiants possèdent des mac et les lumières sont si jolies – Nicole Garcia sublime, Juliette Binoche platement hystérique, trois scènes de sexe, trois fins provisoires et le téléphone en star incontournable (c’est la fête du cinéma en même temps)

Share

2 Comments

    Chez Dupont, tout est bon !

    Castaner a trouvé le « fusible » en attendant le… fusil (paintball !) pour les manifestants qui iront se balader ailleurs que sur les Champs-Élysées.

    Certains quartiers bénéficient donc d’une protection spéciale, le Marais et pourquoi pas le canal Saint-Martin et… Belleville restant ouverts à tous vents… 🙂

  • de plus en plus, sous le vernis, je trouve que l’on devine dans notre jeune prince le notable (moyen) de province début du 20ème siècle

    je viens, pour doper mon repassage et ménage – très utile pour frotter les meubles – d’écouter le début du raout chez France Culture (quelques noms, rares, dans la liste m’auraient intéressée) – juste le temps de penser : ben non, sauf pour tenir en colère éveillée, inutile… l’Air Nu était certainement de bien meilleure tenue et de plus grand intérêt et charme

Laisser un commentaire