Pendant le weekend

20 mars 1115

(l’actualité et le Mozambique (les horreurs prévues : le climat se perturbe et nous autres prévoyons le doublement des vols d’avions d’ici 2025, mettons en chantier des immenses bateaux de croisière et continuons à chanter…) – les titres des journaux « coup dur pour une ordure » – non, j’extrapole : mais ça ferait un titre assez conséquent pour une série noire ou, comme on dit, parfois « z » – il ne fait pas bon lire les journaux en ligne : on en ressort oint de toute cette glu abjecte concoctée par les publicitaires (les fenêtres pop up qui surgissent, les sons assourdissent, les images animées les injonctions les perversions les plus plates j’en passe et j’en oublie: une seule solution : fermer) – je lis pourtant afin de renseigner l’objet du délit (rien sur CG. on l’oublie : malgré tout, je m’en vais travailler (hier, un homme me parlait du travail dans cette entreprise, « s’il connaissait dix personnes c’est tout, non, humainement non vraiment pas… » ah Carlos…)

les députés – il faudrait savoir qui était là, il y aura un procès-verbal – ont voté la loi plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (enfumage mais privatisations cadeaux aux amis – à gerber) (j’ai vu les scores) (remarquer cette chose en fait un événement qui apporte l’eau au moulin de l’Etat qui veut réformer les institutions ) – c’est à pleurer – j’ai vu ça qui m’a fait rire très jaune en pensant aux centaines de morts du Mozambique

puis me suis souvenu à la faveur du billet de l’ami Olivier Hodasava, de cette image (le salon du livre y est pour quelque chose aussi) capturée un jour

ou de celle-ci datant de 2009

pour la comparer à celle-ci datant de 2014

combat d’arrière garde, municipalité aux ordres des « puissants », même topo pour la samaritaine, la bourse du travail (aux blés transformée en musée à machin) ça c’est Paris – quelque chose de l’aigreur – continuer,oui. Continuer.

à la télé Week-end royal (Roger Michell, 2012) bof (Bill Murray en Franklin Roosevelt, année 39, qui reçoit Georges V et sa femme du côté de NYC)

Share

2 Comments

    un côté tristement positif dans ce vote : la piétaille en marche ne s’est pas dérangée et on peut espérer, même si ça ne change rien, que c’est par désaccord

  • Plaisir de lire un journal papier : pas de pubs surgissantes, une vue d’ensemble, le froissement des pages que l’on tourne, la dimension qui paraît gigantesque…

    Et dire que les anciens formats du « Monde » ou de « L’Humanité » ou de « Libération » savaient occuper l’espace et ont été réduits pour être lus plus facilement dans le métro alors que tous les passagers ont dorénavant le nez sur leurs smartphones.

    Bon, samedi prochain, encore un jour où éviter les Champs-Elysées : à quand les chars Leclerc avec canons (pas à eau) de 120 mm pour défendre l’Élysée contre des « black blocs » ayant échappé curieusement à tout repérage policier ?

    Castaner se frotte les mains : il est passé entre les gouttes jupitériennes. 🙂

Laisser un commentaire