Pendant le weekend

24 mars 1119

(il n’y a qu’une photo, de la couleur qu’il fallait : le printemps s’est pointé) (cette femme qui s’est fait bousculer blesser abîmer battre frapper dans les rues de Nice bizarrement – où on sait bien que l’édile a fait poser des milliers de caméras dites de surveillance – regarder le film de la journée et voir les conditions dans lesquelles cette femme, 74 ans, pacifiste, Geneviève Legay (militante d’Attac) s’est retrouvée dans cet état – et punir les responsables ?) (les blessures se guériraient-elles que l’État n’en serait pas moins responsable – qu’en disent-ils ? que le « pire » a été évité ? ) (en tout état de cause, on n’entend guère l’inspection générale, on n’entend guère le ministre ou quiconque, non tout va bien micron et bobonne reçoivent (Carlton ou Royal Riviera, petits plats couverts de vermeil cristal de Baccarat, parlons de choses sérieuses voulez-vous ?) l’autocrate président à vie qui vient de la principauté pour affaire en passant par la péninsule où règne une resucée d’extrême droite immonde comme la bête avec laquelle il s’est si bien entendu… – dormons en paix, tout va bien…)

Share

1 Comment

    ah ces vieilles femmes qui se mettent en danger pour culpabiliser les ministres !
    et ah ces pays européens avec lesquels le président à vie de masse de consommateurs peut jouer en les prenant un par un

Laisser un commentaire