Pendant le weekend

mardi 18 juin 1105

 

 

(ya grève à la radio et c’est juste tant mieux) (je vais finir reclus, je le sens venir) une nouvelle expos de B2TS découverte sur les murs du marché Secrétan Bolivar (la halle a été refaite à l’ancienne pour des magasins de trukàlakon – on n’y va plus, c’est à gerber) deux murs sont concernés, celui-ci

et celui-là

(une image d’archive du mur durant les travaux – 2014)

et l’entièreté du bâtiment (2014)

et la prétention de nos jours

on en reparlera un de ces dimanches

à la télé Noces rebelles (Revolutionary road, Sam Mendes, 2008)

aller travailler surtout – tenter de rencontrer des faits sur l’enlèvement et la détention de AM – parfois l’empathie qu’on peut éprouver pour un texte est complètement détruite par la connaissance partielle de l’auteur – c’est la vie comme disait mon ami Gérard Théodore – il s’agit aussi de relation de travail, malgré tout (et donc, pour ce type d’individu : fuck off) – je vais finir reclus, et ce sera tant mieux (qui disait plus je vieillis et plus je gagne en misanthropie ?  je ne sais plus mais voilà)

Share

2 Comments

    fnir reclus, c’est normal, la preuve c’est qu’avec ma

  • finir reclus, c’est normal, la preuve c’est qu’avec mon esprit de contradiction natif (comme la maladresse voir ci-dessus) je prends le chemin inverse – enfin virtuellement, et je me tape une crise de panique quand le monde réel s’invite…
    et puis y a des raisons de prendre distance avec toutes les petites et grandes blessures que prodigue la « modernité »

Laisser un commentaire