Pendant le weekend

Lundi 29 juillet 1136

 

 

c’était la dernière journée de terrain de l’année – avant la reprise de la Toussaint – si tout va bien, il reste un an à tirer – tout au moins ici

les gens étaient assez affables (pour un dimanche) – il y avait là cette mère de trois triplées – adorables :Mylène, Alice, Lison 4 ans-  et cette autre de deux jumeaux (ils se cachaient dans sa robe chatoyante  : 3 ans et demi) – d’autres enfin – continuer – gagner sa croûte et perdre sa vie à la gagner – mais non, pendant ce temps-là aux Champs Elysées (bonjour à Gilda) ou à Denfert-Rochereau (bonjour à l’Employée aux écritures) etc.-

j’ai reçu les cinquante pages du nouvel opus du Vic – on a été chercher des livres anciens dans le grenierage – ça y sent encore la suie, va falloir faire du rangement et du net et du propre – c’est les vacances ?  non, il reste encore la saisie – la facture l’urssaf les impôts le reste de l’admin la chiotte – on a croisée cette apparition dans les bleus

une espèce d’insulte à toutes les autos de nos jours grises uniformes phares ainsi que des yeux bridés nulles – c’est que je n’aime pas cette époque (une ford mustang décapotable s’est garée dans la rue (blanche traits noirs sur le capot : une insulte au (bon) goût) (bruit caverneux niais) en sont sortis deux bipèdes, lui casquette barbalakon bermuda basketts minichaussettes le tout en noir estampillé genre homme sandwich, elle en jean et petite chemise blanche sac à main fil en or et espadrilles blonde grande courbée – ah bah…

en dvd Heat (Michael Mann, 1995) duo Al Pacino (le bon) et Robert de Niro (le vilain) – scénario en béton armé

Share

1 Comment

    et je me demande toujours si nous étions aussi prévisibles et semblables quoique pas tout à fait… les festivaliers cette année, même courtois m’ont dissuadée de mon envie de retour à Paris pour leur conformité à deux ou trois types et l’impression idiote qu’il devait en être de même de leur crâne
    (mais j’aime l’image des jumeaux dans la chatoyante robe maternelle)

Laisser un commentaire