Pendant le weekend

Vendredi 26 juillet 1133

 

 

sale journée, sale nuit -Danielle Heymann s’est tirée (une journaliste – même une critique de cinéma – enthousiaste, certes- qui a été l’épouse de Jean Bertola ne peut être tout à fait mauvaise) – tandis que les journaleux s’extasient sur notre faculté à battre des records évidemment historiques – c’est à pleurer de rire – et que le minuscule du faubourg Saint-Honoré (parvenu à dépasser en cynisme et hypocrisie nano 1) continue ses nominations, prébendes et mises à l’écart (quinze mille fonctionnaires dehors, comme si le service public n’en avait pas besoin) ça ne fait rien, dormons – le procureur de Nantes a décidé de faire sonder la Loire du côté de Nantes pour retrouver le Steve disparu (attends, je compte, ça ne fait que trente cinq jours : c’est ce qui s’appelle une belle réactivité, sans doute inspirée de l’esprit Start Up Nation de son mentor, j’imagine)  – laisse – dans la rue ces graffitis

un type s’est jeté dans l’image – avec son portable à la main (mes contemporains et moi-même nous avons pour cette machine un amour immodéré)

voilà qui est un peu plus clair – si on peut dire. J’ai croisé ces deux spécimens à deux numéros d’intervalle (un peu plus) (ce ne sont sans doute pas vraiment des lions, plus des griffons ou un animal quelconque, fantasque et fantasmatique : ils gardent les entrées) (#348)

(assez laids, somme toute) (#349)

(ce décompte est assez fantaisiste mais qu’importe : on va bientôt probablement battre un record historique et on aura – enfin – une raison de trouver ce monde tellement extraordinaire). J’ai trouvé mon mur (atelier #4) (illustré, je vais essayer de voir comment) mais ici cette image pour Philippe Diaz (aka monsieur le Président) de la coupole devant le bâtiment (anciennement siège du parti communiste frenchi) dû à Oscar (pour une part) (une séance de photos de mode, je crois me souvenir – ça date de 2010 quand même)

Futuriste… J’ai croisé dans un bar un ventilateur/brumisateur : c’est beau, on l’espère connecté. À part ça,saisie.

Share

3 Comments

    petite vieille qui a trop dormi débarque vite – pense qu’elle est toute fière d’être résistante même si c’est ridiculement peu (en fait à l’échelle de notre temps) en se refusant au téléphone portable
    et puis, tant pis pour la récupération par la mode et autres continue à aimer la coupole tapie qui est toujours pour elle en lien avec le PC (et ce temps assez bref, en plus du reste, il était en lien avec les meilleurs artistes)

  • Jean Bertola, grand ami de mon beau-père (Jacques, toi tu suis, tu sais)
    Sinon hâte de découvrir ton mur…

  • @brigetoun : pour le PC, tout pareil – pour le reste et la résistance, continuez mais faites gaffe… Merci des commentaires et signalements
    @Caroline Diaz : oui,je vois qui c’est (je me souviens aussi de celui qui chantait « car son rêve/c’était d’voir pousser l’gazon/ dans son papa/ dans son palais en toutes saisons » et sa moustache la mairie tout ça) – le mur est en ligne, ici et là… bisous à la trésorière

Laisser un commentaire