Pendant le weekend

Mardi 13 Août 1151

 

 

croisé ce char éligible à la prime de l’État (l’État aime, ces temps-ci, à favoriser les pétés de fric) (la quatroporte titre à moins à peine plus de cent dix mille euros ça va encore)

puis deux spécimens jumeaux – en bas de la rue Oberkampf – #350

avec heurtoir et #351 sans

fini par identifier ici

Marisa Paredes (grâce au grand frère google image)

rencontré ensuite l’explication du nom de la succursale numéro deux de l’officine avec cette affiche (c’est Elvis qui doit être content – ça lui va bien, remarque, premier rôle dans la revanche du bo-bun)

et lors de la promenade au parc, méditation sur fond de géode (en travaux : vendue à pathé, on va avoir droit à quelque chose de lourd – style ça pue – à n’en pas douter, dans quelques années – le temps de tout refaire sauf l’extérieur) (il lui manque un des 6433 triangles sphériques mais équilatères -ou n’est-ce qu’une ombre ?… celle de Méliès ou Gaumont ou celle de l’établissement public ? – en tout cas, le plus grand secret (de polichinelle à 25 euros l’entrée) est gardé quant à la programmation -OSEF on n’ira pas : FO)

et pour finir une contribution zoomée à la série des petits métiers (les utilisateurs/visiteurs/passants-pique/niqueurs sont tout simplement dégueulasses, pas d’autre mot)

pas de ciné – demain probablement – écriture de la six de l’atelier –

 

Share

1 Comment

    Géode, dis…
    J’y suis allé une seule fois, il y a longtemps, voir un film (c’était le début) en 3 D, manège pour haut-le-cœur…
    😉

Laisser un commentaire