Pendant le weekend

1229 Vendredi 25

 

une espèce de fuite en avant, je ne sais pas : ne pas dormir ? dans l’insomnie, regarder le monde, s’apercevoir que Bob Dylan tourne toujours (demain à Milwaukee, dimanche à Bloomington et mardi à Normal- lundi : pause)

 

(90 dollars la place quand même remarque) (la foire ? le monstre ? j’ai remarqué que les manifestations sont « monstres » ces jours-ci – Guinée, Hong-Kong, Santiago et tant d’autres – il y a de la monstruosité dans l’air – on se bat pour savoir, compter, dénombrer) j’allais mon chemin croisant celui-ci abandonné sur une boite aux lettres

(la photo c’est tout un art – que mon appareil ne me permet pas de maîtriser – on fera le point une autre fois – un art se maîtrise, voyez-vous ?) (acheter quatre pieds de sommier chez le marchand de beaubourg) tandis que passait celle-ci

(j’aime assez la dame qui sort du métro) pensant à mon oncle L. dont j’ai l’histoire (deux fois narrée) posée sur le bureau, qui traîne (celle du parc comme celle des années soixante qui aussi de même, dans le ventre dur de cet ordinateur) – partir travailler (série en cours – SEC ou WIP)

(ma mère a du me sevrer trop vite, trop tôt, quelque chose pour en être resté bloqué à ce stade – entre le gréko-turk (ça me fait penser que j’ai faim…) et l’alim-géné supposé-je marchant toujours) (les 4, quinze euros) (les boites de bouteilles de champagne rapatriées sur les lieux de la soutenance, deux heures d’auto hier soir) attendre un peu (un appel téléphonique de E. qui suit un festival de théâtre : quelle voie suivre ? vingt six ans… ah, tenir bon…)

(la mise en scène (disait Claude Chabrol, je crois) c’est taper toujours sur le même clou : il en de même pour le travail, domicile-travail travail- travail domicile – je fais une pause jusque dimanche – ça ne fait que demain, tu me diras- où on suivra le feuilleton B2TS je suppose, en rue Custine) (acheté aussi – le même prix que les pieds, mais pas le même usage – le dernier ouvrage de l’amie Anne Savelli, « Saint Germain-en-Laye » (Editions de l’Attente) de fort jolie facture – on le chroniquera)

 

Share

2 Comments

    il en est de même pour tout si on ne veut pas s’évanouir dans le rien

  • On attend avec impatience la mise sur le marché de Bentley et Rolls-Royce électriques… 🙂

Laisser un commentaire