Pendant le weekend

1265 samedi 30 Novembre

 

 

 

(c’est vers 8 que l’astre émerge) (le froid revient – jeudi prochain il va falloir marcher…) (complet soutien, même si (je me souviens de 95) (il y a longtemps, au siècle précédent) les soutiers de la société des chemins de fer ont cessé la grève dès qu’ils ont obtenu une satisfaction personnelle de leurs revendications – pour les autres, on s’en fout complètement) (je me souviens mais ça n’enlève rien à ce jeudi que les journaleux qualifieront de « noir » probablement) (loi el khomri vie pourrie, on se souvient -il y a de ça 1265 jours – maintenant la retraite mise en pièce…)

on s’en ira quand même (on l’espère) – pour le moment, on achève la vague – on reprend les vingt sept septembre et on classe – on avance en âge, les articulations, les coups au cœur, les maux de pied et de dos, ça n’importe pas ? pas vraiment – se rechausser se couvrir s’armer de patience et d’indulgence estimer le ridicule agonir le cynisme chanter ? sourire ? avancer

vivement jeudi

au ciné Gloria mundi (sic transit) (Robert Guédiguian, 2019)(« ainsi passe la gloire du monde ») (Gloria, le prénom donné au bébé qui naît dans les premier plans, dont on ne sait pas qui est vraiment le père) (sinon John Cassavetes – mais j’interprète) (particulièrement sinon misogyne du moins misanthrope) – mais il faut que la bête meure… (Ariane Ascaride coupe Volpi de la meilleure actrice à Venise cette année – bah…)

Share

4 Comments

    et là je me sens un peu coupable parce que pas sûre de marcher (on verra, où à une allure différente du piétinement, mes jambes ne veulent plus…)

  • Et du coup il faut le voir ou pas Gloria mundi ? Merci encore pour les 27, bises

  • @Caroline : si on aime Guédiguian, il ne faut pas se priver – après chacun.e fait comme il.elle peut/veut
    @Brigitte Célérier : au moins une petite heure… Bon courage !

  • Je pense aller voir le Guédiguian un de ces quatre (ce n’est pas le cinéma français habituel, il me fait penser à Ken Loach pour le pays brexité°.

    Au moins, il a son franc-parler et son passage au PCF lui a laissé une révolte intacte.

    Juste le titre : ils auraient pu le traduire en français comme tu l’as fait, justement, pour le dernier film du cinéaste anglais… ! 🙂

Laisser un commentaire