Pendant le weekend

1368 Vendredi 13 Mars 2020

 

 

 

non mais fait beau – je me tire – fait beau, le prix de l’essence descend un petit peu (ici l’une des stations les plus onéreuses que je connaisse)

hier la fille à Micheline Presles (Le diable au corps, avec Gérard Philipe, tu te souviens) (Claude Autan-Lara, 1947) (assez bof c’est vrai) – mais enfin Tonie Marshall a décidé (plus ou moins) de tirer sa révérence – ça va quand même t’inquiète (l »hypocrite cintré découvre la sécurité sociale alors qu’il s’ingénie, par le moindre de ses actes, à la détruire…) – les fleurs sont de sortie, c’est beau, c’est généreux

saisie, marche, saisie encore, continuer à rire – l’homme, cette espèce abrutie, imagine dominer – avancer sur le front, boire un café

rouge et noir – travail en cours – reçu par la poste (sous le timbre,  une salive irlandaise) un spécimen  #361

ailé comme au faîte de la colonne de l’est de Saint-Marc – la place vide – ah Venise… et alors ? il fait beau, on sort, on marche et la vie est belle (la victoire est sur le Châtelet)

au cinéma La bonne épouse (Martin Provot, 2020) comédie au final magnifique (les trois piliers du film – Juliette Binoche, Noémie Lvovski, Yolande Moreau – s’amusent que c’en est un vrai plaisir) (on se marre – assez jaune au début, certes) dans ce monde de menteurs et d’hypocrites – courage et résistance, tenir bon, demain acte 70

Share

2 Comments

    ben tonique le billet, merci

  • Jolie soucoupe de café… Il faudrait en trouver aussi dans le coin…

    Tiens, concernant Macron et son allocution d’hier soir, un excellent article dans L’Obs (malgré l’hommage présidentiel rendu récemment aux Invalides à Jean Daniel)…

    Bon week-end !

Laisser un commentaire