Pendant le weekend

les 37 mers du globe III

 

Les 37 mers du globe, une série pendant le week-end qui paraît aléatoirement (débuté en période de sconfinication (c) et continué en période de désconfinication), et qui tente de dénombrer les divers toponymes dotés du substantif « mer » avec pour base une carte réalisée avec la projection Mercator, offerte en guise de don (attendant le conter-don) (ou en remerciement et contre-don) par une organisation non gouvernementale (dite médecins du monde sans frontières, sise 8 rue Saint Sabin à Paris dans le 11) carte sériée et augmentée de définitions abondées d’un dictionnaire petit Larousse (dictionnaire encyclopédique pour tous) 1961 6° tirage.

Épisode 3 assez copieux (probablement du fait d’un ethnocentrisme forcené).

Photo 5 : Baltique, du Nord, Méditerranée, Adriatique, Égée

dézoomée et mise en format paysage – on ne sait jamais dans quelle mesure on parviendra à dompter le dispositif – on ne dompte rien d’un animal sauvage – on le rend domestique – j’aime bien voir l’Atlas et le courbe graphique de la Méditerranée – ce n’est qu’une espèce de carte du monde qui ne dit rien de plus mais permet de rêver un petit peu – ces jours-ci elle m’aide – jamais autant confondu le reste du monde avec une représentation illusoire et unique – je lis Antonio Lobo Antunes (Lisbonne mais pas l’Angola), c’est sans doute pour ça (le livre des chroniques qui a réchappé) – retrouvé aussi le Belleret de Léo (Monaco) – je lis, je découvre, et le long des joues coulent les larmes (il fait froid, seins de glace dit le populaire)
On ne reprend pas les Baltique et du Nord, déjà explicitée au numéro précédent. Ah si, celle du Nord, à cause de l’Iroise et de la chanson de Souchon (bon, passe)

 

 

Photo 6 : Baltique, du Nord, Méditerranée, Adriatique, Égée, Rouge, Noire (Azov, Marmara) Caspienne (golfe persique)

Méditerranée (Ionienne, Égée, Adriatique, Tyrrhénienne) : grande mer intérieure comprise entre l’Europe méridionale,l’Afrique du Nord et l’Asie occidentale. Elle communique avec l’Atlantique par le détroit de Gibraltar, et avec la mer Rouge par le canal de Suez. C’est une mer chaude à forte salinité et à faibles marées. L’étranglement entre la Sicile et la Tunisie la divise en deux bassins : la Méditerranée occidentale et la Méditerranée orientale, plus ramifiée, avec ses dépendances (mer Ionienne, mer Adriatique et mer Égée). Profondeur maximum : 4 400 m. Cette mer a été le centre vital de l’Antiquité.Elle perdit une partie de son importance à la suite des grandes découvertes des XVème et XVIème siècle ; mais elle redevint l’une des grandes toutes mondiales de navigation, grâce au percement du canal de Suez (1869)
Ionienne : mer de Méditerranée qui s’étend entre l’Italie, l’Albanie et la Grèce
Ioniennes (îles) : groupe d’îles situées le long de la côte ouest de la Grèce. Occupées depuis le XIIème siècle par les Italiens, annexées plus tard à l’Empire français, sous protectorat anglais en 1815, elles ont été rendues à la Grèce en 1864; 1 933 km² 228 000 habitants ; les principales sont Corfou, Zante, Céphalonie, Leucade, Théaki (Ithaque)

 

du Nord (d’Iroise) : entre l’île de Sein et l’île d’Ouessant) : mer intérieure du nord-ouest de l’Europe formée par l’Atlantique ; elle baigne la France, la Grande-Bretagne, la Norvège, le Danemark,l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique

 

Rouge : (existe une rivière Rouge aux USA) : ancien golfe Arabique ou mer Erythrée – long golfe de l’océan Indien, entre l’Arabie et l’Afrique ; c’est un fossé d’effondrement envahi par les eaux. Les marées y sont faibles et la température torride.Lamer Rouge est une des grandes voies de communication mondiale depuis le percement de l’isthme de Suez
isthme de Suez : entre la mer Rouge et la Méditerranée, traversée par un canal dont Ferdinand de Lesseps (1805-1894) fut le promoteur, inauguré en 1869. Le canal a 168 km de long entre Port-Saïd et Suez ; il abrège 44 % du trajet entre Londres et Bombay. La plus grande partie du trafic est représentée par le pétrole du Moyen-Orient. La nationalisation du canal par le colonel Nasser, chef de l’État égyptien, a provoqué un violent conflit avec Israël, la France et l’Angleterre (1956) . Laction militaire de ces puissances fut arrêtée par l’intervention de l’ONU et des États-Unis. La ville de Suez (anciennement Arsinoé) port sur la mer Rouge compte 115 000 habitants.

 

Noire : mer, ancien Pont-Euxin, mer intérieure communicant par les Dardanelles avec la Méditerranée ; 435 000 km²
les Dardanelles : (détroit) (Hellespont des Anciens) détroit entre la péninsule des Balkans et l’Anatolie ; il unit la mer Égée à la mer de Marmara ; Les Alliés franco-anglais tentèrent de forcer les Dardanelles en 1915, mais durent y renoncer après un an de vains combats, et replièrent leurs troupes sur Salonique (1916).Le passage des Dardanelles est réglementé par la convention de Montreux (1936) qui a consacré la remilitarisation des Détroits par la Turquie.
Dardanie :  ancien nom de la Troade ; Dardanus : fondateur de Troie, ancêtre de la dynastie royale de Troie.
Troade : ancienne contrée de l’Asie Mineure arrosée par le Scamandre (ou Xanthe : fleuve de l’ancienne Troade chanté par les poètes) et le Simois ; capitale Troie.
d’Azov : golfe formé par la mer Noire et appelé aussi mer de Zabache ; il s’enfonce entre l’Ukraine et la Russie méridionale et reçoit le Don
de Marmara : (mer de) mer intérieure du bassin de la Méditerranée,entre la péninsule des Balkans (Europe) et d’Anatolie (Asie). C’est l’ancien Propontide

 

Caspienne (mer intérieure,aux confins de l’Europe et de l’Asie. De forme allongée, elle baigne la Caucasie (région de l’U.R.S.S. à cheval sur le Caucase (chaîne montagneuse d’U.R.S.S. qui s’étend sur 1200 km, entre la mer Noire et la mer Caspienne. Refuge pour de nombreuses population et aujourd’hui une véritable mosaïque ethnique). Le point culminant est le volcan de l’Elbrouz (5 633m) ) et comprenant :
– au nord, la fin de la Russie des steppes (Ciscaucasie) ;
– au centre la région montagneuse du Caucase ;
– au sud : la Géorgie (en russe Grousia, république fédérée de l’U.R.S.S. en bordure de la mer Noire ; 4 millions d’habitants (Géorgiens). Capitale Tbilissi ; riches cultures fruitières : agrumes, vignes, vergers),

la Transcaucasie (région),
l’Azerbaïdjan (république fédérée de l’U.R.S.S. en Transcaucasie orientale s et sur la mer Caspienne ; 3,7millions d’habitants ; Capitale : Bakou ; vasteplaine de la Kouraet les montagnes de l’Arménie ; pétroles dans la péninsule de l’Apchéron, culture du coton ; Province frontière de la Perse (capitale Tabriz))
ET une partie de l’Arménie (région d’Asie occidentale partagée entre la Turquie, l’Iran et l’U.R.S.S. – habitants décimés par les guerres et les persécutions, longtemps royaume indépendant, partagée entre la Turquie la Russie et la Perse, indépendante de 1918 à 1921, puis retombée en partie sous domination des Turcs et en partie sous celle des Russes ; environ 3 millions d’habitants (Arméniens) ; la partie du nord est une république soviétique (1,7 millions d’habitants) membre de l’U.R.S.S. (depuis 1936) capitale Erivan)
le Kazakstan (république fédérée de l’URSS (1936) entre la Caspienne, lamer d’Aral et le Sin-Kiang ; 2,8 m de km² ; 9,3m d’habitants (Kazaks) ; capitale Alma-Ata),
le Turkménistan (république fédérée de l’URSS bordée à l’ouest par la mer Caspienne et la Perseau sud par l’Afghanistan et à l’est par la Kazakstan ; 488 000km2, 1,5m d’habitants (Turkmènes ; capitale Achkabad),
et la Perse (ou Iran : royaume au sud-ouest de l’Asie… 1,6m km² 20,5 m d’habitants, Capitale Téhéran, principales villes Tabriz, Ispahan).

Son niveau est à 26 mètres au-dessous de celui de la mer Noire et, malgré l’apport de la Volga, elle est en voie de régression constante (424 000 km2)

 

 

La suite au prochain numéro.

 

 

 

Share

1 Comment

    Tu n’aurais pas raté ta vocation ?

    L’Education nationale s’inquiète du nombre qui diminue de manière inquiétante de candidats aux concours de recrutement… c’est le moment de faire mentir Blanquer (si ce n’est déjà fait) ! 🙂

    Ceci dit, chapeau pour le boulot…

Laisser un commentaire