Pendant le weekend

les 37 mers du globe – V

 

Les 37 mers du globe, une série pendant le week-end qui paraît aléatoirement (débuté en période de sconfinication (c) et continué en période de désconfinication ((c) par extension)), et qui tente de dénombrer les divers toponymes dotés du substantif « mer » avec pour base une carte réalisée avec la projection Mercator, offerte en guise de don (attendant le conter-don) (ou en remerciement et contre-don) par une organisation non gouvernementale (dite médecins du monde sans frontières, sise 8 rue Saint Sabin à Paris dans le 11) carte sériée et augmentée de définitions abondées d’un dictionnaire petit Larousse (dictionnaire encyclopédique pour tous) 1961 6° tirage.

 

Épisode 5 (ultime).

Photo 9 : de Bering, d’Okhotsk (détroit de Bering; les îles Aléoutiennes; la ligne fictive qui passe sur la presqu’île du Kamchatka est le soixantième parallèle latitude nord; le cercle polaire arctique: les trois petits tirets sous le « de » de Détroit DE Bering)

de Béring (Vitus Béring (1680-1741) navigateur danois découvre le détroit qui porte son nom comme la mer en 1728)

d’Okhotsk (-) : mer formé par l’océan Pacifique, au nord-est de l’Asie

 

 

Photo 10 :  du Japon, Jaune, de Chine méridionale (gofe du Bengale; au droit de Taïwan, le tropique du Cancer; les îles Kouriles)

du Japon : dépendant de l’océan Pacifique, limitée par l’Extrême-Orient soviétique, la Corée et le Japon

Jaune : mer comprise entre la Chine à l’ouest, la Mandchourie au nord, et la Corée à l’est
Mandchourie : région de l’Asie extrême orientale faisant partie de la République chinoise (« Chine du Nord », v. CHINE); 1 055 000 km2, 41 millions d’hab. (Mandchous);  Ville principale Moukden (Chen-yang), Tchang-tchoun; les Mandchous peuple de race tongouse envahirent la Chine au XVIIème siècle et y fondèrent la dynastie des Ts’ing qui régna jusqu’au XXème siècle. La Mandchourie manifesta dès 1931, après son occupation par les Japonais et sous l’influence de ceux-ci, son désir d’autonomie et proclama son indépendance en 1932 en se donnant comme chef du pouvoir exécutif l’ancien empereur de Chine, Pou-Yi, élu président à vie puis empereur sous le nom de Kang-Teh (1934). Elle prit alors le nom de MANCHOUKOUO. Conquise par l’U.R.S.S en 1945, la Mandchourie a fait retour à la Chine après la défaite du Japon; elle constitue une région précieuse pour l’industrialisation.
tongouse

 

de Chine Méridionale (partie de l’océan Pacifique comprise entre la Chine, l’Indochine, Sumatra, Bornéo, les Philippines et Formose) (Formose : ou Taïwan)

 

Photo 11 : d’Adaman, de Chine Méridionale, des Philippines, de Sulu, des Célèbes, de Java, de Banda, de Timor, d’Arafura (Équateur)

d’Adaman (-)

de Chine Méridionale (partie de l’océan Pacifique comprise entre la Chine, l’Indochine, Sumatra, Bornéo, les Philippines et Formose) (Formose : ou Taïwan)

des Philippines : (archipel de Malaisie dans la mer de Chine ; 299 000 km² 22 690 000 habitants (Philippins, Tagals) Capitale : Quezon City en remplacement de Manille ; très grand nombre d’îles dont les plus importantes Luzon au nord, et Midanao au sud ; riz;tabac ; canne à sucre ; coton ; abaca (alias chanvre de Manille) ; coprah ; or, argent cuivre manganèse ; Colonie espagnole depuis 1527, révolte en 1896 : guerre hispano-méricaine et cession aux Etais Unis d’Amérique en 1898; 1946 proclamation de l’indépendance de l’archipel qui fut le théâtre d’importantes opérations en 1942 et 1944 (Leyte)
Tagals : peuple des îles Philippines, croisés avec des Negritos
Negritos : Mélano-Indonésiens que les populations malaises ont refoulés dans les montagnes de l’intérieur des Philippines. Ils sont de petite taille, de teint plus ou moins noir, et ont les cheveux crépus.
(*)Mélanésie (i.e îles des Noirs) : division de l’Océanie, comprenant la Nouvelle-Guinée, l’archipel Bismark, les îles Salomon, la Nouvelle-Calédonie, les Nouvelles-Hébrides, les îles Fidji, l’archipel de Louisiade (habitants : Mélanésiens)

 

des Célèbes (ou Sulawesi : île de l’Insulinde (Indonésie), formée par quatre péninsules 3 781 000 habitants (Célébéens).Ville principale : Macassar. Coprah)
coprah (ou copra) : amande de coco débarrassée de sa coque, desséchée et prête à être mise au moulin pur l’extraction de l’huile.

 

de Sulu (-) (île)

des Salomon (-)
(îles Salomon : archipel de la (*)Mélanésie partagé avant 1914, entre l’Angleterre (partie orientale, la plus considérable, 103 000hab., chef lieu Honiara) et l’Allemagne (île de Bougainville, 50 000hab.).Depuis 1914, la partie allemande est sous administration australienne. Coprah. Ces îles furent âprement disputées entre Américains et Japonais en 1942-1943).

 

de Java (partie de l’océan Indien, entre Java, Sumatra et Bornéo)

 

de Banda (groupe d’îles dans l’archipel des Moluques)
Moluques : archipel d’Indonésie, entre les Célèbes et la Nouvelle-Guinée ; 579 000 habitants ; les principales îles sont Halmahera (ou Gigloglo, à l’est des Célèbes, la plus grandes des Moluques ; 120 000 hab), Ceram (100 000hab) et Amboine (68 000 hab.)
de Bismarck : (archipel de (*)Mélanésie, au nord-est de la Nouvelle-Guinée, 149 000 hab. ; ancienne colonie allemande aujourd’hui sous la tutelle de l’Australie)

 

de Timor (Timor : île de la Sonde, à l’est de Florès partagée entre l’Indonésie à l’ouest et le Portugal à l’est)
Florès : île de la Sonde (Indonésie), entre Sumatra et Timor, séparée des Célèbes par la mer de Florès 60 000 habitants (coprah)

d’Arafura (-) (

 

Photo 12 : de Corail, de Tasman (Grande Barrière de Corail ; Tropique du Capricorne)

de Corail (partie du Pacifique entre l’Australie et les Nouvelles-Hébrides. Victoire aéronavale américaine sur la flotte japonaise (mai 1942))

de Tasman (Abel Janssen TASMAN, navigateur hollandais (1603-1659) né à Lutgegast, découvrit la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande en 1642)
Tasmanie : anciennement terre de Van Diemen : île séparée de l’Australie par le détroit de Bass, capitale Hobart, 1e plus sud-oriental des États du Commonwealth)

 

 

On en termine – on a mis de la musique pour se donner du courage – Ohio (Neil Young) – il y a quelque 147 ans (en 1873, ne cherche pas) Victor Hugo écrivait son 93 (Quatrevingt Treize) que je lis – j’aime lire et je préfère écrire – mais j’aime lire de loin – je n’aime pas bricoler mais je m’emploie à l’écriture – j’écoute Georges Harrison parfois, je n’ai pas de disques ou de musiques portugaises, dommage – j’ai vaguement la sensation de ressentir que le sac se vide, doucement, sûrement, tandis que le poste enjoint de penser aux vacances (ces saloperies hantent les ondes : hier soir, l’un des journalistes faisait son cynique en disant « À Taïwan où on compte seulement 440 morts » : ce « seulement » et son comptant d’obscénité  – dans ces conditions, avec cet esprit d’évaluation, de comparaison, de comptable et d’épicier idiot, on n’a pas le cul sorti des ronces (sic) – j’ai fermé le poste) (va-t-on à la guerre sino-étazunienne ? le cinglé peroxydé, son homologue do Brazil, le clone de UK et d’autres encore y poussent – jte parle même pas du turc ni du tsar) (c’est le monde, le notre ?) (le monde, le notre aussi) je brise, je cesse et je parle d’autres chose – le Pandémonium number one est en passe de croiser(s’y joint qui veut – les chroniques – pour le moment, une seule – du rédacteur se trouveront dans le journal d’Air nu de ces jours-ci – vers les soixante – lequel est un des millions de « journaux de confinement » réalisés durant cette période et merci de votre passage ici, là, et ailleurs)

 

Share

1 Comment

Laisser un commentaire