Pendant le weekend

1503 Mardi 21 juillet 2020

 

 

voilà quarante huit ans, autant que son âge alors, il disparaissait – on se tenait sur Berlioz, on recevait les condoléances sans comprendre, on avait dix neuf ans – comme le temps passe – café TEC

un lundi doux comme une caresse – on a réglé une ou deux petites tracasseries quotidiennes, lu la fin d’un livre de Pierre Jourde (le canapé-lit je crois bien) (j’ai pensé à cette maison mère de l’Employée, j’ai pensé à JGZ – nom de code des prénoms de ma mère) (j’irais à Berlioz tout à l’heure, puis je réglerai quelques tracasseries quotidiennes, ou des emmerdements, ou des affaires, appelons ça comme on voudra – « le temps passe si vite » chantait Marcel Mouloudji) ici une image de la campagne soleil couchant

là une image de la ville soleil couché (on pensait qu’il serait difficile de faire pire, mais non, on y parvient, une lumière rouge sur le machin et voilà : douteux et presque obscène – le goût municipal, je suppose) (ceinture rouge, octobre (non juillet) rouge, philharmonie dans les rouges : pathétique)

ça ne fait rien, en passant par la rue de Belleville, une vue du plus bel immeuble du monde (au fond le haut de la tour Eiffel)

et puis la 7 est finie – je la poste, et je la pose.

 

 

Share

4 Comments

    il est vrai que l’immeuble de la Philharmonie n’a pas besoin d’être recouvert de tout ce sang (une manif des « anti-spécistes » ?)…

    Dans son gris d’origine, il est tellement beau (et à l’intérieur idem, sans compter la musique contemporaine qu’on peut y entendre parfois, pas assez souvent). 😉

  • Ce rose vespéral campagnard : vous n’en rajoutez pas un peu ?

  • bravo (pour la 7) moi entre sommeil qui prend toute la place et petites activités n’ai fait que commencer et pas de temps avant peut-être mercredi

  • @brigitte celerier : vous avez tout le temps, rien ne presse
    @L’employée aux écritures : c’est joli hein ? (mais je n’ai pas poussé – ça peut m’arriver, je reconnais,mais là, non…) :°))
    @Dominique Hasselmann : le scandale des abattoirs de la Villette des années 70 fait un petit peu écho rouge sang à celui-là… (ah bah,la culture, vil prix ?)

Laisser un commentaire