Pendant le weekend

Films cités dans « j’ai oublié »

 

c’est revoir (un peu de) son histoire du cinéma par une fenêtre particulière – l’une de celles de la rue Pierre Premier de Serbie, du côté du 22 (le cinéma français pratiquement vit et travaille dans ce quartier)

(mais pas que : non loin de là, rue Galliera, DF venait déjeuner tous les jeudis (pratiquement) avec son père, dans une pizzeria – années 60)

pizzeria rue Galliera Paris

Films cités donc dans « j’ai oublié » (Bulle Ogier et Anne Diatkine, points seuil 5256) – il est à peu près obligatoire de retrouver ici quelques unes des entrées (notamment dans les noms des réalisateurs) déjà répertoriées dans le billet situé dans le salon de la maison[s]témoin qui recense les noms propres cités dans le livre (double emploi ou autre point de vue ? peut-être…)

(en gras, les films auxquels BO prête son interprétation)

Mrs Miniver (William Wyler, 1942) (6 Oscars 1943)
Monsieur Vincent (Maurice Cloche, 1947) (Pierre Fresnay prix d’interprétation masculine (coupe Volpi) Venise 47 (image Claude Renoir)
Les nuits de la pleine lune (EricRohmer, 1984) Pascale Ogier, prix d’interprétation féminine (coupe Volpi) Venise 84 (image Renato Berta)
Orfeu negro (Marcel Camus, 1959) palme d’or Cannes (Marpessa Dawn premier rôle)
Paris vu par…(film à sketches : Claude Chabrol, Eric Rohmer, Jean-Luc Godard, Jean-Daniel Pollet, Jean Rouch, Jean Douchet – 1965)
La Collectionneuse (Eric Rohmer, 1967) Berlin ours d’argent
Notre-Dame-de-la-Croisette (Daniel Schmid (président du jury caméra d’or) , 1981) avec Bulle Ogier qui ne parvient à voir aucun film du festival de Cannes

l’accompagnatrice dans sa chambre regarde le film à la télé tout en téléphonant (NDdlC)

Les Idoles (Marc’O, 1967)
Masculin Féminin (Jean-Luc Godard, 1966)
Citizen Kane (Orson Welles, 1941)
La Vallée (Barbet Schroeder,1972)
Céline et Julie vont en bateau (Jacques Rivette, 1974)
La Salamandre (Alain Tanner, 1971)
Charles mort ou vif (Alain Tanner, 1970)
Jeanne Dielman, 23 Quai du Commerce, 1080 Bruxelles (Chantal Akerman, 1975) BO refuse le rôle de Jeanne Dielman

23 quai du Commerce, 1080 Bruxelles

48 heures d’amour (Cécil Saint Laurent, 1969)
Suzanne Simonin, la religieuse de Diderot (Jacques Rivette, 1967)
L’amour fou (Jacques Rivette, 1969)
Out 1 (Jacques Rivette, 1971)
French Cancan (Jean Renoir, 1955)
Le Carosse d’or (Jean Renoir, 1952)
2001 l’odyssée de l’espace (Stanley Kubrick,1968)
Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
Le charme discret de la bourgeoisie (Luis Bunuel, 1972) (Oscar meilleur filmé étranger 1973)

ambassade de ou du Miranda (l’adresse du dîner du CDdlB)

Le dernier tango à Paris (Bernardo Bertolucci,1972)
Flocons d’or (Werner Schroeter, 1976)
La mort de Maria Malibran (Werner Schroeter, 1972)
La grande bouffe (Marco Ferreri, 1973) (prix de la critique internationale, FIPRESCI Cannes 1973, ex-aequo avec La maman et la putain)

le 68 rue Boileau Paris 16 décor de la grande bouffe (aujourd’hui ambassade du Vietnam)

La maman et la putain (Jean Eustache, 1973) (grand prix Cannes 1973 et FIPRESCI)
L’ange exterminateur (Luis Bunuel, 1962)
Pickpocket (Robert Bresson, 1959)
(La) Troisième génération (Rainer Werner Fassbinder, 1979)
Le mariage de Maria Braun (Rainer Werner Fassbinder, 1979)
Lili Marleen (Rainer Werner Fassbinder, 1981)
Seuls (Francis Reusser, 1961)
Le pont du Nord (Jacques Rivette 1981)
Macadam Cowboy (John Schesinger, 1969) (3 Oscars)
Mado (Claude Sautet, 1976)
Les valseuses (Bertrand Blier, 1974)
1900 (Bernardo Bertolucci, 1976)
Vénus beauté (institut) (Tonie Marshall, 1999)
La Paloma (Daniel Schmid, 1974)
Koko le gorille qui parle (Barbet Schroeder, 1978)
Jaune le soleil (Marguerite Duras, 1972)
Le navire Night (Marguerite Duras, 1978)
Amour (Michael Haneke, 2012)
Merveilles à Montfermeil (Jeanne Balibar, 2019)
Le bonheur (Agnès Varda, 1965) prix Louis Delluc 1964,ours d’argent Berlin 1965
Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda, 1962)

6 rue Huygens, le domicile de Cléo

Shangaï gesture ( Josef von Sternberg, 1941)
La baie des anges (Jacques Demy, 1963)
La Ronde (Max Ophüls, 1950)
Perceval le Gallois (Eric Rohmer, 1978)
Bande à part (Jean-Luc Godard, 1964)
Mon cas (Manoel De Oliveira, 1986)
Nord (Xavier Beauvois, 1991)
Circuit Carole (Emmanuelle Cuau, 1994)
La bande des quatre (Jacques Rivette, 1988)
Deux (Werner Schroeter, 2002)
Pauline s’en va (André Téchiné, 1969)

 

 

Share

1 Comment

    […] – on y découvre aussi les titres des films cités (ce sera pour une autre fois, sans doute pendant le week-end – voilà) et des pièces jouées (je suppose que ce sera la même) (d’ici qu’il s’agisse […]

Laisser un commentaire