Pendant le weekend

1668 Jeudi Janvier 2021_7 (TEC MS)

 

 

(ou alors peut-être que je ne suis pas dans le mood (certain.es me disent élégamment que je reste « à l’ancienne », c’est possible) mais comparer ce qui s’est passé (de ce que j’en sais) hier au Capitole (de Washington DC) (mais le peroxydé a chu) avec l’épisode des gilets jaunes de début décembre 18 me paraît parfaitement déplorable) bof indigne et honteux, sans doute encore qu’on sache parfaitement cependant de quoi est capable l’administration étazunienne (allô allô Santiago ? et Bagdad ? au hasard) (passons laissons et parlons de choses sérieuses) (par ailleurs, il y a six ans, jour pour jour et heure pour heure l’ordure s’en prenait à la liberté et au rire du côté de l’Allée Verte Paris 11)

 

L’entreprise (travail en cours – TEC) concerne un livre, « Tu t’appelais Maria Schneider » (Vanessa Schneider, Grasset&Fasquelle,2018) : l’auteure s’adresse à sa cousine défunte sept ans après la disparition de celle-ci (grave maladie – crabe au poumon et généralisé). Maria Schneider avait cinquante huit ans, une vie d’actrice sans doute mais marquée (c’est la thèse du livre) par un rôle tenu dans un film lorsqu’elle avait vingt ans.

On trouvera un autre index dans le billet suivant (celui des lieux (communs ou pas) cités dans le livre) (sans doute demain), et celui des noms propres cités dans un billet posé dans le salon de la maison[s]témoin (difficile aussi de justifier ce mode opératoire mais n’importe).

Je pose ici la liste (indexée aux pages) des films cités dans le livre retraçant la vie de l’auteure cousine de Maria Schneider, en gras ceux auxquels l’actrice a prêté sa présence (je ne sais pas trop comment en justifier l’ordre mais j’y reviendrai, tout comme je reviendrai pour poser les dates de diffusion) :

Index des films cités

Blow up(M. Antonioni) 32 66 209 217
L’avventura Le Désert rouge (M. Antonioni) 209
Zabriskie point (M .Antonioni) 66
Profession : reporter (M.Antonioni) 40-41 182 216-8
Le cri (Michelangelo Antonioni) 210
La stratégie de l’araignée (Bernardo Bertolucci) 210
1900 (Bernardo Bertolucci) 210
Le Conformiste (Bernardo Berolucci) 42 (2)-43

Le dernier tango à Paris (Bernardo Bertolucci) 9 40 (3)-41(3) 42-44 53 54(3) 56 62 64 65(3) 66 70 72 85 87 121 131 138 174 182 188 198 203-4-5-6 209 210 217 224
(le film) (à scandale*) 75 84 88*

Les femmes (Jean Aurel) 39
(la) Mouchette (Robert Bresson) 26
L’Homme qui en savait trop (sir Alfred) 28
L’imposteur (Luigi Comencini) 40
Le Parrain (F.F Coppola) 43
Madly (Roger Kahane) 36 176
Jeanne d’Arc (Saint Joan, Otto Preminger, 1957) 53
Bonjour tristesse (Otto Preminger, 1958) 53
À bout de souffle (JLG) 53
Lilith (Robert Rossen) 53
Et Dieu créa la femme (Roger Vadim) 55 223
La baby-sitter (René Clément) 58 181(2)
Sois belle et tais-toi (Delphine Seyrig) 120 (et Marc Allégret, 1958)
Céline et Julie vont en bateau (J.Rivette) 121
La Dérobade (Daniel Duval) 134-135
L’été meurtrier (Jean Becker, 1983) 139
Cet obscur objet du désir (Luis Bunuel) 139
Violette Nozières (Claude Chabrol) 140
Emmanuelle (Just Jaeckin) 145
Le grand carnaval (Alexandre Arcady) 168
Une femme comme Eva (saphique – Nouchka von Brakel) 171
Just Kids (livre Patti Smith) 173
Banga (album Patti Smith) 173
Parole de flic (José Pinheiro) 176
La bataille du rail (René Clément) 181
Jeux interdits (René Clément) 181
Plein Soleil (René Clément) 181
Les sept mercenaires (Robert Vaughn – John Sturges) 182
The Ballad of Sexual Dependency (expo Nan Goldin) 185
Carmen (Bizet) 185
I put a spell on you (chanson Screamin’ Jay Hawkins) 185-186
Merry-Go-Round (Jacques Rivette) 195
Les Acteurs (Bertrand Blier) 207
La Repentie (Laetitia Masson) 208
Une saison de paix à Paris (Predrag Golubovic 1981) 210
Le procès Paradine (Sir Alfred) 210
Le troisième homme (Carol Reed) 210
Senso (Luchino Visconti) 210
Easy Rider (Dennis Hopper) 217
Chinatown (Roman Polanski) 217
Vol au dessus d’un nid de coucous (Milos Forman) 217
La grande bouffe (Marco Ferreri) 227

 

Share

4 Comments

    […] poserai pendant le week-end la liste des films (c’est fait) et des lieux (communs ou non) (je m’aperçois qu’il y en a déjà […]

  • j’en reste (suis hs là) au début – et OUI stupide, scandaleux ces comparaisons… et comme souvent l’ahurissement en face de ce que donne l’Amérique arriérée à coté de la civilisation la plus raffinée de certains

  • – Gilets jaunes et « trumpistes » : je ne sais qui fait cette comparaison (les premiers ne sont pas allés saccager l’Assemblée nationale ni le Sénat, il faut croire que nos ministres de l’Intérieur sont meilleurs ici que là-bas.

    Et s’il s’agit de « populisme », les pbs sont différents là-bas et ici.

    – Maria Schneider : il y a treize films cités dans ce livre (si j’ai bien compté) alors que la filmographie de Wikipédia en recense trente-trois : un tri basé sur la qualité ?

    Et que tires-tu comme conclusion(s) de ces listes (présentes et à venir concernant les lieux, les personnes, etc.) pour l’instant sans commentaires… ? 🙂

  • @brigetoun : les US nous étonneront encore j’en ai peur…
    @Dominique Hasselmann : les conclusions seront éventuellement tirées par le (ou la soyons honnêtes) lecteur/trice – pour MS (qui possède les mêmes initiales que notre amie Employée) il s’agit d’un texte dont elle est le sujet, l’objet, la destinataire sans doute et qui ne prétend pas (I suppose) à l’exhaustivité; enfin pour les ministres d’ici, tu joindras à ton envoi celle de la culture, et si tu peux celui de l’éduknat, ça nous aidera

Laisser un commentaire