Pendant le weekend

1706 Vendredi 12 Février 2021

 

 

 

 

j’essaye de travailler à la 8 (avec Norma, ou avec les autres – mes parents, connaissances, oublis – ou tout autre chose) ce samedi, vers 20 heures (on mettra le lien demain : on le met même aujourd’hui)  hommage à Martine Tollet qui s’en est allée le trente de décembre dernier

– des disparitions qui frappent plus que d’autres : celle aussi de Patrick Williams, le 19 janvier dernier – je l’apprends par « En attendant Nadeau » je me souviens de son « Nous on en parle pas »que j’avais analysé pour un des séminaires de l’école (ehess) je crois avoir perdu le texte dommage – j’ai versé un peu de vin tout à l’heure par terre, pour lui

je me suis souvenu des images de caravane qui brûle d’un Pernot je crois bien (photographe)

ou celle-ci

sortie 13

on l’aime assez ici, ce photographe, bien qu’il ne réponde pas aux mails – il a d’autres photos à fouetter – wtf ? OSEF – un goût pour ces rites (on brûle tout ce qui appartenait au mort, après un moment où tout fut laissé au temps et au dépérissement – les cierges que je pose en église n’ont pas d’autre explication) –  alors salut l’ethnologue – bien de la peine quand même – passé à l’Atelier (librairie du 20 (furieusement up to date) où j’ai vu ça

on y voit le « C’est du propre » du Barbaut – ce qui fait plaisir – j’ai assisté aujourd’hui (enfin hier) à la représentation de deux immobiliers qui voulaient convaincre un propriétaire de larguer à bas prix son bien (« chacun fait ce qu’il veut de son bien » disait A-M. un jour d’avril dernier) l’un disant du bout des lèvres que le lieu était mignon, bien situé, dans un immeuble parfait, tandis que l’autre (un peu comme au jury de thèse)  délirait sur les prix du quartier, et ici et faire ceci et cela là, tout démolir etc. – tout le kit et tout le sketch – pour annoncer un prix en deça de celui du marché de 30 pour cent quand même – les comédiens n’étaient pas très bons (le public non plus, je reconnais) (fo) – une belle image volée

un soixante-quinze qui fonce vers son destin (la nuit est enneigée) (image arrêtée prise à un gif du Chasse-Clou) – des crampes d’estomac à n’en plus finir (c’est le froid, cette saloperie) – le film envoyé aux enfants (les miennes et celle de mon ami (de 52 ans pratiquement) (elle m’a remercié, je l’ai crue sincèrement contente) (moi je l’étais en tous les cas) non, mais après tout, il fait beau quand on fait le bien – ce portier d’autoroute, du côté de Valence, qui m’a fait penser à Juliette Derimay de l’atelier

plus cette image d’arrivée de ce skipper bouclant, en solitaire, son onzième tour du monde à la voile, à 81 piges – ah la vie est belle, t’inquiète !

et enfin vers le phare, à Fremantle (à l’embouchure de la Swan (ou de ce côté-là) qui passe dans la ville de Perth, en Australie occidentale)

Share

3 Comments

    un peu perdue mais merci du voyage (je cale sur la 8 entre deux voyages qui ne furent pas et dans l’admiration des participants, trop experts en tout pour moi, me rencogner ?))

  • Merci pour la photo reprise du bus 75 (tu connais bien les lignes) mais pourquoi toujours m’appeler « Chasse-clou » ? En tout cas, Sarkozy avait bien répondu à mon injonction de l’époque !

    Sur la dernière photo ici, je suis interrogatif : ombre du photographe alors que les photos Google sont prises depuis des voitures équipées sur le toit de leurs appareils visant tous azimuts ?

    Ou alors, c’était l’ami de la photographiée, qui a obligé le véhicule à Google ouverte à s’arrêter ? Ce serait un beau symbole ! 🙂

  • @Dominique Hasselamnn (aka Le Chasse-Clou : j’aime bien cet outil c’est pour ça – ça te va bien parce que tu le vaux bien bien, sans doute) : en réalité on a le droit de poster des images sur ce site (elles se représentées par des petits ronds bleus très mignons, tandis que le parcours des autos (wtf?) sont matérialisés par des lignes – bleues elles aussi, ainsi que la ligne des Vosges)
    @brigitte celerier : oui, moi aussi(un peu perdu…) sans doute est-ce cette époque…

Laisser un commentaire