Pendant le weekend

1713 Vendredi 19 Février 2021

 

 

 

moitié-moitié donc – on a fait une pizza hier – plus ça va, plus l’ennui revient (zéro nouvelle de rien) – entreprendre RJL (Raoul Joseph Lévy)

(sans grande conviction : si JPR avait une qualité disons libertaire, le nouveau est très standard – tycoon et nabab sont ses deux avatars fantasmatiques (on s’en fout, c’est vrai) – il périt d’une erreur de jugement sans doute, sans vouloir vraiment se tirer une décharge de plomb dans le bas-ventre à la porte de la chambre d’hôtel tropézien (on mettra une image de l’endroit) de sa dulcinée un soir de décembre, sur son trente-et-un sans doute) repéré ici un nouveau type d’air martial (73 piges quand même)

les images (les légendes surtout) sont biaisées, hein (l’abonnement au journal : non, pas de sous), une image du précédent (Guiseppe Conte (en bleu) et Sergio Mattarella (79 printemps) toujours président de la République)

(j’aime à connaître les visages même si on ne peut plus traîtres que les images – il y a aussi les mots, c’est vrai) (on fait des économies partout – le type de la fibre orange qui passe et fourgue son abonnement comme si vous l’aviez déjà, d’immenses avantages (presque impossible de les lister tous : le haut débit, un débit bien plus fort, une boite à changer, mais le débit (de l’eau, de lait, je ne sais) cette merveille plus de bugg vous vous rendez compte? fuck off) dix pour cent d’augmentation quand même – c’est niet) cette petite fille sur son trampoline

ça se passe aux états – alors comme ça, on continue, le couvre-feu les gestes « barrière » les vaccins impossibles à se procurer (ils (et elles) parviennent à tout foirer, quoi qu’il puisse arriver (l’épisode des maxs (le jugement de Salomon) , celui du mage de Marseille (ah je me souviens), la fumée ignare d’une Vidale… on aurait presque envie d’en rire si ça n’était si pathétique)

Share

3 Comments

    oui marre (nettement ce matin… bon ça passera, une grosse dépense idiote parce que trop vieille trop faible.. économiserai, pense à ceux qui ne peuvent pas

  • Vu tout à l’heure sur Twitter quelqu’un qui ne supportait plus le couvre-feu en plein jour : c’est vrai, ça fait bizarre. Autant on pouvait logiquement rentrer chez soi quand « le jour et l’heure » (un film, je me souviens) correspondaient, autant cela paraît maintenant totalement incongru quand le soleil, lui, n’est pas encore couché…

    Mais c’est incongru qui gouverne, alors…

    Bon week-end (il faut mettre en œuvre plus régulièrement le titre de ton blog !). 🙂

  • @BC & DH : tenir bon ! (oui bon week-end)

Laisser un commentaire