Pendant le weekend

1868 Vendredi 23 Juillet 2021

 

 

 

on attend des signes des impôts (les demandes d’aide sous un statut différent ont été formulées le 18 juin – on attend : la formule administrative (après numéro fiscal à 13 chiffres et mot de passe du même acabit 4 chiffres plus 4 signes ponctuation) : « . » ah la réponse a disparu… ou alors j’ai rêvé – ce genre de tracas pour le passe sanitaire (cette obscénité) – une seule image que j’aime bien sur le bureau

postée ailleurs en hommage à l’ami disparu (un mail par ci, un texto par là – réponse zéro) (jte parle même pas de la sphère du travail, c’est pire) – il y avait le « c’est vraiment dégueulasse » de Léo et le « qu’est-ce que c’est dégueulasse? »de Jean Seberg) (il est probable que le mot « ami » n’était pas opérant) (en revanche pour la fille d’Angleterre, c’est plus discutable – je l’ai vue naître) (c’est égal aussi) – il y avait cette façon de se préoccuper des autres : il ne m’est de rien de le mentionner, j’en use toujours)

au fond de l’image c’est le quai Saint-Bernard, les bâtiments anciens de la faculté des sciences de Jussieu (elle porte un autre nom mais on oublie) à droite en bas, un gars un peu épais : c’est moi de nos jours, avec un peu plus de cheveux (la photo date de quelques années, il faut le dire) (elle sert pour illustrer le 5 du livre à faire) (l’alphathèque est en passe de se terminer : parti du rang 70, j’en suis au 16; il y en a eu 17 de posés depuis; finitude pendant le week-end sûrement)

cette image de la ville rose (merci à toi L.)

chez les amis d’en face L’insulte (Ziad Bouieri, 2017) (coprod libano-franco-belgo-étazuno chypriote) (on avait déjà vu du même L’attentat (2013) – l’état du monde au Proche Orient – au Moyen Orient – ici septembre noir (début des années 70, les massacres) là le Liban à Darmour (20 janvier 1976, le massacre…) comme disait l’autre finement : « on n’a pas le cul sorti des ronces » – le film se finit bien : c’est une fiction…) (brrr) (coupe Volpi Venise 2017 meilleur interprétation masculine Yasser El Basha qui joue le rôle du contremaître palestinien)

Share

6 Comments

    Beau champ de coquelicots (Mouloudji, tout peut être rapporté à une chanson) et le souvenir de Philippe.

    Jussieu : ça faisait trop penser à Bourdieu sans doute ! 🙂

  • merci pour Toutes les photos

    savais pas que Jussieu avait perdu son nom (bienheureuse ignorance)

  • J’ai vu le film aussi, j’ai cru qu’on allait se retrouver dans Sabra et Chatila — et en effet oui, mais quelques années avant, ailleurs, je ne savais pas. — Le « brrr », c’est pour la terrible situation traitée par le film, ou pour le relatif « happy end », au moins entre les deux hommes ?
    Je découvre le blog, c’est riche, et une page quotidienne, faut tenir le rythme. J’ai essayé ça aussi, mais c’est difficile. Du coup le blog est à la dérive dans l’univers du web.
    A une prochaine.

  • ah le « brrr » est pour l’ambiance du Liban – après l’explosion – maintenant le pays à la dérive – et puis cette espèce de happy end aussi – mais enfin il faut aussi garder un certain espoir je suppose… Merci de passer.

  • la mode des noms porteurs de sens pour se mesurer au classement de Shangaï (la bêtise crasse de nos dirigeants)

  • ah non Jussieu ce sont les sciences, les vraies, les dures…!!

Laisser un commentaire