Pendant le weekend

2417 Mercredi 5 Juin 2024

 

 

 

 

 

il passe
il court
rendu les dvd chez JMV redisant le sordide de ce film, Little girl blue

en passant par l’église (aux miens, aux tiens – je ne sais plus quelle chapelle – le troisième était déjà présent)

un sms « la faculté m’a consigné suite à anesthésie » – un long mail de EC sur Alice A. (non, mais j’aime travailler) – enregistré la lecture pour L’aiR Nu (un peu des pages 47 et 48 du magnifique Les mots de la tribu par Natalia Ginzburg (une vie de terreur) – en (re)lisant le Les mémorables (Lidia Jorge, Métailié) le sentiment d’une ouverture vers Aldo (un macguffin à trouver comme elle la photo dans le restaurant) (ou à la première personne – je ne sais plus si on peut trouver son mémoire quelque part – s’il en reste quelque chose de découvert dans les perquisitions durant sa captivité) – il y avait Geneviève Sellier dans le poste (toujours refusé de voir le film Les valseuses comme j’ai toujours refusé de lire l’immonde ordure destouches – chacun sa vie – : quelques images, le viol de Brigitte Fossey et la mort de Jeanne Moreau (des personnages qu’elles incarnent) aggravent le cas et de l’acteur et du réalisateur) – une image du parc

on le rend propre – les jeux, tu comprends bien –

fini le Cinq femmes (Marcel Cohen, gallimard) : billet d’images en maison[s]témoin si j’y arrive (oui)

 

en face  Classe tous risques (Claude Sautet, 1960) (adaptation du roman du même titre écrit par José Giovanni – toute une époque – les femmes en repos du guerrier (les voyous) – le héros (Davos, aka Danos, incarné par Lino Ventura) qui tente de s’occuper de ses deux fils (DL2V) est inspiré de la vie d’un des tortionnaires de la rue Lauriston pendant la guerre) le charisme de Belmondo – les deuxièmes rôles qui meurent (Marcel Dalio par exemple) et Lino Ventura en autobus

Share

4 Comments

    j’avais oublié Classe tous risques mais oui merci de le rappeler (parce que toujours préjugé pour Lino Ventura.. ne sais trop pourquoi, si le bonhomme – et puis Sautet une fois de temps en temps mais suis loin de tous les avoir vus)

    et merci d’avance pour la lecture de Natalia Ginzburg

  • « Classe tous risques » : revu, bof… 🙂

  • @brigitte celerier : je vous en prie… Merci à vous

  • @Dominique Hasselmann : oui, daté hein… bah…

Laisser un commentaire