Pendant le weekend

2451 Mardi 9 Juillet 2024

 

 

 

encore quelques images

ça restera champêtre ou fruité

comme on aperçoit les foins sont emballés – les cerises

cueillies

il en reste dix fois plus (regal des oiseaux je suppose)

tandis que s’acheminent les textes d’atelier (qu’il faudrait travailler – mais c’est justement le hic) (lequel devrait se muer en nunc mais la paresse – ainsi qu’en maison[s]témoin et en ville&cinéma – travailler oui, mais pourquoi faire ?)

ne pas baisser les bras – marcher (la route sous la pluie – batterie remboursée (sans la moindre excuse) (ça viendra) (en fait non) voyant de pression des pneus accompagnant le chemin – babylone en travaux – les péages virtuels sur l’autoroute la plus chère du monde (dite quatorze, chère aussi à un certain Pasqua adepte du SAC – quelle alliance…) (vu qu’en Avignon, on élisait à la chambre un député fiché S ce qui m’a vaguement fait sourire) auxquels on ne souscrira ni ne consentira – sans doute une autre représentation ce soir (peut-être sauf s’ils viennent) – et puis un beau jour pour vous

Share

4 Comments

    Le temps des cerises… mais il manque le gâteau ! 🙂

  • merci pour les oiseaux
    et ne lâchons rien mais faisons attention à nous (juste un peu)

  • @Dominique Hasselmann :le clafoutis ne va pas tarder… Merci à toi

  • @brigitte celerier : et de mon côté, merci à vous Brigitte

Laisser un commentaire