Pendant le weekend

Archives pour la catégorie Carnets d’Adrien Villeneuve

Mardi

Adrien Villeneuve

Share

Lire la suite...



Mon 14 juillet

Ah, cette blague ! Comment faire une photo sans appareil photo ? Sur le bord de la route, je suis sorti deux secondes de ma bagnole. Une voiture a ralenti et le conducteur est venu me voir pour me proposer son aide, persuadé que j’avais un problème mécanique et que, malgré le mauvais temps, j’avais […]

Share

Lire la suite...



Pas de ligne de fuite

Je suis dans ma voiture et l’horizon m’obsède. Pas de ligne de fuite. Un mur, une façade. C’est quoi cette merde. Impossible de le franchir, impossible de comprendre quoi que ce soit. Un horizon frontal. J’ai sous les yeux une somme d’énigmes. Il fallait bien en faire une liste. Quelque chose d’épais, dense, quelque chose […]

Share

Lire la suite...



Changement et Kreator

En quittant le commissariat, je me suis promis de changer. Pas forcément en mieux. Ni en plus intéressant ni en plus sympathique. Juste changer. Je ne veux plus être ce type hargneux, aigri, méprisant. Je ne veux plus être non plus celui que j’étais avant. Avant d’entrer sur la Francilienne. Il faut que j’oublie. Certains […]

Share

Lire la suite...



Passigny la Forêt

Passigny la Forêt. J’y suis allé. Pas d’appareil photo. J’ai fait des rencontres.
« Bonjour, alors, on se promène ? » Je n’étais pas calmé.

Share

Lire la suite...



Aubin

  Je suis sur le bord de la route devant la maison du vieux, j’attends Aubin. Au bout de la rue, une petite voiture arrive et s’arrête devant moi.   – Ah Monsieur Villeneuve! Comme je suis heureux de vous revoir. J’ai pour habitude de tenir parole et de ne point faillir quand l’heure approche […]

Share

Lire la suite...



Jouer au con

Oui, je suis revenu chez le vieux. Non, je n’ai pas réussi à quitter la Francilienne et je suis furieux. Hier je suis sorti pour flâner dans les rues désertes de cette ville de merde. Je voulais croiser quelqu’un. Je voulais rencontrer quelqu’un. Je voulais lui foutre sur la gueule. Je ne savais pas à […]

Share

Lire la suite...



ACCIDENT

Je ne sais pas dans quelle mesure je peux me fier à ce que me dit cet homme, mais ce qui est une certitude c’est qu’il y a ici, quelque chose de différent. Le vieux barbu semble conscient de son isolement et rompu à ne plus sortir de chez lui. « Je ne suis pas le […]

Share

Lire la suite...



La maison du vieux

Je pense que le vieil homme ne dort pas. Il est debout lorsque je me couche et debout lorsque je me réveille. Je lui ai demandé où il dormait, il a rit. « C’est curieux cette question, vous ne me demandez pas d’abord où je vis? ». Effectivement, cette vieille maison « début de siècle » est abandonnée en […]

Share

Lire la suite...



Le jardin des vanités

« Les grilles du jardin restent ouvertes jour et nuit, y entre qui veut. Je ne vois pas pourquoi je devrais en fermer l’accès », m’a-t-il dit. L’homme est grand, maigre, vieux et barbu, passablement usé, mais souriant. Il passe son temps à errer dans son propre jardin déambulant sans cesse, lentement, autour de divers cailloux à […]

Share

Lire la suite...



Flash

J’ai passé la journée dans un bistrot. J’y ai déjeuné et quand le serveur est venu déposer le café sur ma table, j’ai sorti mon ordinateur. Au comptoir, un type d’une cinquantaine d’années racontait ses histoires, sa vie, ses réflexions, à qui voulait bien l’écouter. Ce type était une petite armoire à glace. Pas trop […]

Share

Lire la suite...



Parc des Expositions de Paris-Nord

J’ai vu cet homme debout au centre d’un bassin vide, statique, les mains dans les poches et la tête haute, regardant droit devant lui comme si une prophétie devait s’abattre dans la seconde. Il semblait attendre l’eau. Je me suis arrêté et suis allé à sa rencontre sans savoir ce qui m’animait exactement  mais persuadé […]

Share

Lire la suite...



Souilly

J’ai pris pour habitude, lorsque je fais des photos, de prétendre faire un repérage pour un éventuel tournage.

Share

Lire la suite...



Le type de l’escalier

Hier, je n’ai même pas cherché à rentrer. Je me suis dit que je trouverais peut-être ma route par hasard, sans chercher, en me perdant. J’ai roulé. J’ai dû quitter la Francilienne sans m’en rendre compte.

Share

Lire la suite...



Jour de doute

J’avais pourtant bien décidé de me rapprocher des gens. Je suis venu à leur rencontre, je leur ai parlé. Je n’ai pas eu de réponses. J’ai rebroussé chemin. Je dors ce soir à l’hôtel Campanile de Villepinte et ce, depuis quatre jours. Je ne retrouve plus mon chemin. Je suis bloqué sur cette route et […]

Share

Lire la suite...



Il est temps

Je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé et je ne me souviens pas de tout. Je sais que demain, je sortirai. Je vais quitter ce repère noir, ce nid étroit et destructeur, ma grotte privée. Je m’y suis enfermé, demain je sors. Je me libère. Je n’ai pas réussi à quitter la Francilienne. […]

Share

Lire la suite...



Une erreur

… et il faut encore que l’on me glisse ce petit papier sous la porte. Mais je ne suis pas Duncan ! Je ne connais même pas de Duncan. Je me repose que diable. Tout de même … je me repose encore un peu … après ça ira … do not disturb … je suis […]

Share

Lire la suite...



A blacklist – Part 1

Don’t let me down, please. Je me repose encore, un peu. Don’t talk too much. Don’t talk. Demain peut-être … demain je vais souffler. Appeler ici et là. Trouver la faille. Connaissez-vous mon existence ? Quelle douleur profonde ! Quel poids ! Se peut-il que je vive dans cette chambre ? No way. No fuckin’ […]

Share

Lire la suite...



…et quand bien même…

Share

Lire la suite...



Je suis là

Share

Lire la suite...