Pendant le weekend

Vingt huit

 

Le livre que lisait cet homme parlait (un livre parle ?) de Luis Bunuel (je ne trouve pas le petit signe espagnol -oui, enfin, espagnol : pas que, mais passons – relatif à l’ajout à l’oral d’un « i » quelque part) (je n’ai pas fait d’espagnol -on fait  de l’espagnol ?- à l’école)

lecture de bunuel

(la photo à l’aveugle est un art difficilement maîtrisable et celle-ci n’atteste pas qu’il s’agisse d’un livre parlant de Luis B.) (on peut aussi faire des efforts, recadrer -moi ce que je préfère c’est le cadre – ajuster la lumière, faire en sorte de se rapprocher, mais alors reconnaître plus le sujet

lecture bunuel 2

est-ce que c’est mieux ? ) je ne sais pas vraiment, je continue et j’essaye de survivre (je me souviens d’un vase communicant) (le voilà le tilde, piqué chez ana nbBuñuel)

Share

1 Comment

    « la photo à l’aveugle », mieux qu’à l’aveuglette !
    Je me demande s’il existe des photos en braille.

Laisser un commentaire