Pendant le weekend

21 février 1087

repas avec le Portugal et la photographie – et surtout DP – pizza pif – retour par Clichy (on sait que la station est en travaux, et que la sortie côté escalator-librairie est condamnée, pour le moment j’espère) croisé celui-ci

ce monsieur Chat qui fait immanquablement penser à Chris Marker

(les cuisines du blog me torturent – les dispositifs pour inclure une image sont multipliés par deux je suis en retard, et je ne parviens pas à le rattraper c’est sans plaisir que j’y travaille : maison[s]témoin en pâtit) (je ne vais pas au cinéma, je m’en vais à la campagne)

il paraît que le satellite était au plus proche (il se couche vers 10 heures, le matin) (un peu plus turquoise)

(en tout cas, j’ai fini les 8 et 9 de l’atelier – ça ne me donne rien de plus, sinon que je ne comprends rien de cette histoire – quelque chose de l’idiot sans doute) (lire, écrire, travailler – et les comptes qui ne viennent pas) (pas un mot sur l’enfumage à nouveau – ni oubli, ni pardon, non)

à la télé Juste avant la nuit (Claude Chabrol, 1971)

Share

2 Comments

    moi non plus y en a pas comprendre vraiment
    et moi mon vieux mac m’en veut de l’utiliser moins et me fais des misères

  • La photo originale en gris : belle. L’autre, trafiquée ? Ou l’inverse ?… Mirage des images. 🙂

    (Oui, une petite rétrospective Chabrol sur Arte, ses films populaires (« Le Boucher »…) mais il manque principalement « Le Beau Serge »… Quand le cinéma n’était pas devenu un commerce…

Laisser un commentaire