Pendant le weekend

1769 Vendredi 16 Avril 2021

 

 

 

mettons les choses au point : il y a bien des Giulietta mais c’est chez Alfa Roméo – connaissant un peu l’auteure du commentaire, je pencherai pour une Berlinetta  – peut-être

qu’en pensez-vous ? (taxé là) (vous remarquerez que les passagers sont mâles) – après il y a la Giulietta de chez Alfa Roméo

(taxée chez photo automotor légend (laquelle était conduite par Michel Piccoli dans les Choses de la vie (Claude Sautet, 1970) (on note, pour les deux modèles, les roues à rayons…) (depuis,il y a pléthore de modèles Giulietta – mais c’est d’abord (et avant tout) un prénom

(il me semble avoir déjà entrepris cette mise au point automobile, attends que je regarde…) (eh ben non… sans doute ai-je rêvé)

aux aurores (six du) j’ai conduit dans un Paris désert magnifique E.(en grande forme) (ah tant mieux !) à son train  tandis que A.dans son sud souffrait du ventre (temps difficile, puis ira mieux – courage !) – puis j’ai oublié mon nino – ce sera donc sans image – Lula a passé un an et demi en prison et apparemment, il n’y a pas pourri (comme le lui souhaitait l’immonde au pouvoir au Brésil), le monde est en ordre (les US et (ras)Poutine (celui-ci a mal fini – ah sa mort, un dimanche soir dans le poste – Pierre Brasseur et Isa Miranda… – nanar dû à Georges Combret, 1954 – la qualité (à peu près nulle) des coproductions franco-italiennes des années 50 et 60) – le minus fait des promesses (il a de l’ambition disent les torchons aux ordres) – ce genre de vocabulaire (torchon – c’est la vérité pourtant) a un goût d’extrême droite camelots du roi quelque chose – le froid de gueux, le vaxin taleur les impôts au téléphone, l’avocat au mail – la marche vers le jardin, des perruches impossibles à attraper : ni ici

ni là

trop de zoom et de lumière pour y voir (elles sont couleur de feuille de saison -elles étaient semblables à Gênes) – moral semblable aux phynances – vu Ugo et sa publication via amazon à deux euros : formidable…  une économie sans doute parallèle du livre est en place (la rue Sébastien Bottin ou Huygens se feront tailler des croupières et c’est tant mieux) (s’organiser ? ah bah) le Marguerite page quatre cents (les enfants nés à Auschwitz et le retour de Robert Antelme) (les mœurs dissolues après guerre immédiat on trouverait dans la même rue le club saint germain – puis ensuite au coin, l’Assiette au beurre) (il faudrait s’adresser à quelqu’un, pour trouver un style je suppose – je me souviens de Charles Denner, quand il aimait, avec Truffaut, les femmes et qu’il écrivait dans sa salle de bain si ma mémoire est bonne) – il y a marché, on verra bien

et puis bonne nouvelle cependant : libéré, le poète Ahmet Altan (emprisonné pour opinion)

on se réjouit (mais on craint pour tous les autres, dans tant de geôles et de pays…)

 

 

 

 

Share

4 Comments

    MERCI une Berlinetta bien entendu… mais il y a si longtemps

    Tout de même de belles nouvelles : cette libération et l’étonnement joyeux de ce Biden devenu un peu Bernie

  • Triste, triste ce texte…Piero et les finances ?

  • Je repense à cette idée de Macron, honorant tous les noms des décédés – je ne pratique pas l’écriture inclusive, ni à l’écrit ni à l’oral ! – et dont il se souvient apparemment d’un par un, quelle mémoire d’éléphant !

    Et bientôt une « commémoration – ça manquait ! – et pourquoi pas une stèle… avec sans doute la liste interminable, gravée dans le marbre, des 100 000 morts au champ d’honneur. Mais pourquoi pas un Panthéon bis ? Sur les ruines de l’ENA, ça donnerait du boulot supplémentaire à Bouygues.

    Dans un an, tant qu’il sera au pouvoir, « le PR » relancera l’anniversaire : 200 000 ou 300 000 ? On pourrait votre pour lui en avril 2022, à moins que l’échéance ne soit reportée, pour lui rendre grâce en tant que chef de « guerre », Clémenceau du Covid-19 et lui élever une statue comme à l’épique époque de Staline.

    Ton prunus va bien, le mien aussi ! 🙂

  • @brigitte celerier : on a un petit goût de guerre froide, hein…
    @simone wambeke : la cata ! (je ne suis pas à la rue non plus, hein, t’inquiète)
    @Dominique Hasselmann : il est décidément nul – et cinglé – et moche en dedans comme en dehors – ça va sinon,sauf qu’il pourrait aussi monter le chauffage. Hein.

Laisser un commentaire