Pendant le weekend

1763 Samedi 10 Avril 2021

 

 

 

obituaire un : tant et tant ont salué sa disparition – T.I , Missy Elliott, Biz Markie, Nas, même Jay-Z et Def Jam se sont fendu de condoléances – sa notice affirme qu’il est mort dans le même état – d’autres par overdose, d’autres encore d’une crise cardiaque – je vois qu’aujourd’hui même Steven Seagal dont il était assez proche pour avoir partagé avec lui l’affiche de « Hors limite » (Exit wounds) (Blessures fatales) (Andrej Bartkowiak, 2000) lequel film a rapporté 35 millions de dollars le premier week-end de sa sortie – aujourd’hui même donc, Steven fête ses soixante huit printemps – on le dit père (DMX pas Seagal, qui n’en a fait que sept ou huit selon les sources) de quinze enfants (la référence est nécessaire, mais le bruit court) – Dark Man X (aka DMX – homme noir x) nous a quitté hier à l’âge de cinquante ans –

obituaire deux : ainsi que Philip Mountbatten, prince de Grèce et du Danemark puis consort – il était né un dix juin (la vingt-et-unième année du siècle dernier) (trente deux ans et un jour plus tard vagissait vers sept heures du matin votre serviteur) à Corfou

il aimait citer cette phrase de son auteur favori, Rudyard Kipling, laquelle indiquait sa posture face à l’adversité et aux critiques : « faire face au triomphe et au désastre et traiter de la même manière ces deux imposteurs » .

Qu’ils reposent en paix.

Il pleut.

Je suis sans nouvelle de l’Ever-Given qui stationnait sur le lac Amer

mais j’en ai presque terminé avec le projet JMP (trois ou quatre index, p 265 sur 267)

Cette image de Robert Zimmerman (aka Bob Dylan) qui est passé durant l’après-midi d’hier (en date des années 60 probablement – merci à Giovanni M.)

– on note les bottines à fermeture éclair dont il se peut qu’entretienne JMP – il s’en offrit une même paire avec les Beatles (on fait ce qu’on peut) : (je cite) « Pour l’heure, ils m’emmènent déjeuner au Hungry Horse, un restaurant à la mode dans lequel tout est blanc,les murs les plats ce qu’on mange etc. Après quoi nous décidons d’aller chez Anello et Davide, le chausseur préférés des rockeurs anglais pour acheter des bottines (en cuir noir avec un zip sur le côté, s’il vous plaît). Là, j’ai pu toucher du doigt la dimension de leur popularité. Nous n’étions pas dans la boutique depuis vingt minutes que la rue s’est retrouvée bloquée par une meute hurlante de fillettes affolées.
Il a fallu appeler la police pour quitter l’endroit. Moi, j’avais mes bottines, j’étais content. » (sic p 206-7)

Cette autre d’une affiche d’un film parfaitement incunable (ainsi que celui dont on traite en commentaire du Poème Express 842 de l’ami Lulu Deuch’Nord)  (les exégètes du parcours de Michèle Morgan donneraient pères mères enfants et aïeux pour en apercevoir ne serait-ce qu’une séquence – la seule et unique copie (la zéro, qui plus est) a brûlé dans l’incendie des studios Jenner, le 29 juin 1967 (Jean-Pierre Melville avait acheté cette copie à la vente aux enchères – chez Christie’s, le 20 décembre 1966 – lors de la liquidation de la SRE suite à sa faillite retentissante l’année précédente) (Damascus, Oscar Wendberg, 1937) (étonnamment, Michèle Morgan devait disparaître 50 ans jour pour jour après cette vente – faut-il y voir un signe ? je ne sais pas…)

Bon week-end, surtout (il pleut toujours…).

 

 

 

 

Share

3 Comments

    Lord Mountbatten : un humoriste de grand talent (à des étudiants anglais rencontrés en Chine : « Ne restez pas trop longtemps ici, vous allez attraper des yeux bridés ! »).

    Très belle affiche finale (on savait y faire à l’époque, plutôt que maintenant la liste des acteurs avec la grosseur des caractères d’imprimerie correspondant à leur place dans le film et une photo quelconque en arrière-plan, plus jamais d’impact… interchangeables petites cartes de visite). 😉

  • l’immensité de mon ignorance… ne sais qui est DMX et ne connaissais pas l’existence du film iconique (pour Philip Mounibatien si, tout de même)… mais merci pour la photo et le texte de Dylan !

  • @brigitte celerier : pour le film,ça n’arien d’étonnant (il n’existe tout simplement pas – c’est une vérité alternative :°))) (j’ai moi aussi appris l’existence –
    et la disparition, donc – du rappeur en lisant le journal, comme vous… :°)))
    @Dominique Hasselmann : l’auteur de l’affiche est passé voir ton commentaire (qui l’a ravi) :°))

Laisser un commentaire