Pendant le weekend

Sur le bureau #60 –

 

 

le protocole a changé (OSEF2P certes) – les images de SLB étaient issues du journal mené ailleurs, il est ici, elles n’ont plus lieu d’être ailleurs enfin je me comprends comme disait Joujou (un de mes oncles) (en vrai il disait « tu me comprends ») (un des oncles – probablement corses – de la trésorière disait de même ou autrement mais prochement (ça ne se dit pas) si j’ai bonne mémoire) alors

ici quelque chose qui risque de bientôt disparaître (voir le post de l’Employée) (je cherche mais je vais trouver) (c’est fait c’est en bas) je garde par devers moi (mais pour vous, certes,  aussi) ces images qui racontent un peu les chemins empruntés

non, en vrai je l’aime beaucoup, je le lis, j’ai lu ses travaux (passionnants) j’y trouve de nombreuses objections, j’ai adoré Vidal, son père (ainsi que celui de François Maspero – ainsi que les écrits de Maurice Halbwachs – je n’oublie pas – j’adore son chapeau sa bague son foulard, j’y vois de la Californie et de la Bretagne, je l’aime beaucoup) des images parce que on ne veut pas oublier tu vois –

passent les jours et passent les lustres, peu importe – les gens sont là même s’ils ne répondent pas – quand même ils auraient disparu – je suis en deuil oui ça ne se passe pas d’un copié-collé

bien sûr on mourra aussi – n’est-ce pas heureux ? je lis ces jours-ci l »autobiographie de Katharine Hepburn dont le père  lui écrivait :
« Troisièmement : Ne te laisse jamais aller à haïr qui que ce soit. La haine qu’ils nous inspirent est l’arme la plus dévastatrice que détiennent nos ennemis » – oui, il faudrait y introduire l’inclusive – ça n’est jamais simple, quelle pitié et quel dommage –

elle a quelque chose, je l’aime beaucoup (je crois qu’elle date de la Toussaint) elle a quelque chose – il faut entreprendre, et continuer et pour ce faire, nécessité de trouver des appuis – avancer cependant

Berlinetta du Commendatore (spéciale dédicace BC) trouvée au café du coin de l’Inalco

retrouver de l’allant sûrement (ça ne suffit pas, dans les chansons)

dans les photos non plus, ce sont pourtant des lieux fréquentés aimés probablement – les tissus de reine ou dreyfus, on a la possibilité de voir TNPPI passer dans un tailleur qu’elle a taillé cousu en s’inspirant de ceux de la coco, là, elle se dépêche un peu, par principe, ses gants de pécari son sac bidule – zoom arrière

non, les images non plus, non – je ne sais pas lire alors je fais des lignes et des lignes d’écriture, les aflins, les sukuns, les ta’marbuta – les pleins,les déliés, les points les apostrophes –

« Karim est un médecin égyptien qui travaille dans un hôpital syrien » – Djamila est institutrice – syrienne elle aussi ? ça n’a pas d’importance, respirer souffler

« je me souviens de vous, de vos grands yeux de jade »chante Barabra, tandis que GMT fait « quand une porte reste ouverte, c’est certain que ça se sait, tout de suite ou plus tard » – non mais j’avance

vivre sa vie, à bout de souffle et se sauve qui peut

(c’était à Montmartre, ça, il y a peut-être quinze ans)

 

add. de 10h40 : une des boites aux lettres décorées spécial 19°

ah oui quand même avoue

hein…

 

 

Share

6 Comments

    plaisir de la perplexité et plaisir de reconnaître et d’aimer moi aussi

  • L’enseigne Tati résiste au temps… 🙂

  • Quand cette boîte décorée sera à vendre à la brocante d’en bas, je ne dis pas que je ne me laisserai pas tenter… Merci de l’avoir dénichée !

  • @brigitte celerier: merci

  • @Dominique Hasselmann : plus pour longtemps- merci de passer

  • @L’employée aux écritures : voilà bien longtemps qu’elle a disparu (l’image date de 2012…) (merci à vous Employée)

Laisser un commentaire