Pendant le weekend

Six deux seize

au ciné c’était « les premiers les derniers » (Bouli Lanners, 2015) avec une apparition magique de Max von Sydow (le film quant à lui joue sur la rédemption, pourquoi pas, mais il est marrant comme tout) (en meme temps, un film avec la mention de Dieu ou de Jésus ne serait pas tout à fait complet si on n’y trouvait Mickaël Lonsdale) (ça tombe bien il y est et comme son compère, il envoie grâââve du pâté) (c’était au cinéma des cinéastes et j’aime assez cette salle) sans ça, il fait doux (on passe par la gare pour y aller-et en revenir)

la chapelle 4

Share

1 Comment

    il a au moins, à travers vos formules (joue sur la rédemption, pourquoi pas, mais il est marrant comme tout – et la réflexion sur Lonsdale) réhabilité mon sourire

Laisser un commentaire