Pendant le weekend

1911

 

 

on va faire dans le bucolique, une fois ne sera pas coutume (une affaire de lumière) (on aime le goudron, le dioxyde de carbone les gens et le reste de l’urbain) tant pis c’est la campagne

c’est ce matin, me levant tard – huit – la tête barbouillée de rêves magnifiques (et urbains) j’avais à l’idée un autre objet pour l’affaire d’atelier – ici le figuier je suis content comme tout qu’il soit revenu

ici l’agriculteur (et la trice probablement) aime à couper les arbres – nous en replantons autour du champ – érables (3), laurier, un chêne qui est venu plus un autre généreux, d’autres encore j’ai oublié : hier fut au désherbage, on a nettoyé, on a entretenu, on a discuté le coup avec un ou deux voisins qui passaient par là (« on peut venir vous voler vos mûres dans le champ ? » bah niet mais enfin on peut partager si on ne vient pas oui », ce genre de discussion)

oui il faisait beau – un appel téléphonique de M. mais ici, c’est compliqué les ondes ne passent pas –

ou mal ou peu – les fleurs l’après-midi suivies de celles du matin

il faisait chaud même – bricolage vélo, la rage le marteau je me suis souvenu des après-midis entières dans le garage à démonter le petit 49.9 motobécane caddy bleu et blanc – le caddy n’est-ce pas cet esclave qui traîne derrière monsieur Bond ses clubs dans un sac, tandis que monsieur Goldfinger triche ou tente de ? – si oui, une pensée aussi pour Y. dont le nécessaire de golf était au grenier

j’ai écrit donc un texte assez moraliste pour un objet 2 du hors-série, je le soumettrai peut-être (ça m’est venu du fait que personne ne veut s’emparer du portable nino intelligent comme on l’appelle – les Italiens (et elles aussi, t’inquiète) en raffolent, ils y sont pendus, la mama les amis les connaissances enfin on parle, on parle) – ici celle de l’autre partie du jardin le matin seulement

ou alors seulement en publication ici. On verra.

Bon week-end

 

Share

4 Comments

    une campagne avec des fleurs (autres que les restes de laurier)! MERCI

  • Hors-série de quoi ? Les allusions sont parfois difficiles à décrypter – à moins d’être Champollion et ce fameux Damiette…

    Le principal : les couleurs de la campagne (un dimanche, comme dirait Tavernier, maître chez lui) ! 🙂

  • merci à vous

  • les allusions s’adressent à ceux (et celles) qui suivent l’action (il s’agit d’un hors série de l’atelier d’écriture d’été) – ce dimanche fut, d’ailleurs, excellent – merci du passage…

Laisser un commentaire