Pendant le weekend

1946 Vendredi 8 Octobre 2021

 

 

 

quatre quatre quatre : lever – démangeaisons le dermatologue ne reçoit pas avant le 22 janvier, la grande classe – sans importance particulière (hier il y avait bolo/pipe/tomatavocamozza) – travailler à rien – café TEC

(j’ai retrouvé mon pas sur la glabre bitume/mon pas d’oiseau forçat enchaîné à sa plume) j’ai retrouvé ces images départ Barbès arrivée la Chapelle

depuis deux jours, le café le matin fume sans qu’il soit chaud (sale temps, mais soleil)

administration gestion réflexion (que le monde est pénible) (et tellement con et impoli parfois) (au moins celui du travail)

le livre de Susan Travers (Tant que dure le jour) raconte la deuxième guerre mondiale (infirmière en Finlande appel du 18 Juin, elle va voir de Gaulle in London en août 40 et puis j’en suis là) précédée d’une belle époque où elle jouait au tennis s’envoyait en l’air et buvait du whisky

(la doublure de la veste, ce sera 50 euros) (dix de dépôt de garantie) retour à pied (l’habitude du lever tôt impose la sieste)

gros travaux en perspective à l’hôpital Laënnec (celui qui inventé le stéthoscope non?) René (le tréma sur le e ?) (le muraliste et le photographe n’ont pas été distingués pour l’obtention d’une bourse-subvention mais ça viendra)

avant-dernière (une bonne vingtaine d’objets de vie pour l’aiR Nu plus un mail adorable de CKP) (Mais chaque jour qui vient embellira mon cri/il se peut que je couve un Igor Stravinski) et enfin espèce de modeste selfie (on ne voit pas l’opérateur mais il ne fait aucun doute qu’il se trouve au reflet)

et puis encore ces deux images de nuit

gougeule car autoroute N3 New Jersey

photo industrielle – on part (mûres peut-être grattage de mur sûrement) (ça le démange aussi je suppose) (sans trop de ouèbe – back in Babylone on monday)

 

 

Share

4 Comments

    pas tout compris mon petit crâne mais quand ne comprenait pas se baignait de poésie.
    Il nous en faut

  • J’adore l’avant-dernière photo de Google (et son ambiance) : peut-être parce que les voitures n’ont pas besoin d’être floutées !

    Bon week-end !!! 🙂

  • @Dominique Hasselmann : il faut te dire que je l’ai assez travaillée cette image (celle de guougueule peut se voir sur le site de OH

  • @brigitte celerier : j’euphémise mais le cœur y est – merci du passage

Laisser un commentaire