Pendant le weekend

2198 Mercredi 15 Juin 2022

 

 

 

faudrait courir (mettre en place la formation (l’hésitation me prend entre apprendre l’italien ou l’arabe : cette dernière éventualité, politiquement extrêmement incorrecte me conviendrait mieux; je me renseigne à l’Inalco t’inquiète – la boîte qui racole demande à être rappelée de toute urgence pour finaliser l’italien; on a cependant 7 jours pour se rétracter comme on sait : rien n’est fait –  répondre aux questionnaires de la retraite où il manque sept ou huit (je ne sais plus), peut-être plus, trimestres – administrer (on dit « gérer » c’est plus court et plus correct, air du temps, nébuleux) – une espèce de fatigue

j’entends que le petit cintré est parti visiter (entre les deux tours des élections, c’est assez sérieux) les pays de l’Est – comme on disait mais ça ne se dit plus – après sa bourde sur l’humiliation (ce type est un homme d’état? allez… élu remarque bien) c’est quand même le moins (quelle honte) – (cependant qu’un de ses ministres, dément – il est « tourmenté » (on se demande ce qu’ont dans la tête celles que lui a tourmentées – quand on voit les résultats des actions menées contre un (grand et bleu) réalisateur : classées sans suite – ou un acteur (aux mains d’argent) : circulez, y’a rien à voir) (ici l’image réussie ma foi (AFP) du putatif député d’une circonscription de l’Ain

on n’en comprend pas très bien la pause mais enfin…) (on le suppose avoir quelque crainte pour la veste, cependant) et que celui du côté du faubourg Saint-Ho farfouille les chiffres – comme dirait l’autre « il a pas le cul sorti des ronces le petit jésuite » – élu démocratiquement remarque bien) je ne vois ça que de ma fenêtre (forcément aveugle au contrechamp) et de guingois qui plus est

marcher longuement légumes au marché – lire (les relations de Margot et Grace s’enveniment et l’étazunienne côtoie la mort annoncée pour 79 – portrait assez à charge hypothèse déductions peu crédibles il me semble) –

(puisqu’on m’avait offert (merci tellement) le « Ma mère rit« (reprise dans l’imaginaire) de Chantal Akerman mais que je l’avais déjà – et déjà lu (la main de mon exemplaire en est dix fois plus belle et les images en couleurs) (c’est la même maison mais dix ou quinze ans plus tard – mise en valeur du fonds j’imagine, optimisation maximalisation marketingàlakon) (quelque chose contre cette maison cependant – probablement son ancrage à droite, et ce de tout temps – à preuve ces temps-ci ses velléités de reproduire les « œuvres » de quelque fumier (on n’a pas osé) ou ordure (ça marche c’est, comme on dit, un succès d’édition…) j’ai opté pour une vie d’Ataturk

et le « Comment on écrit l’histoire« de Paul Veyne – en sortant, ces deux ouvrages en main, je me disais « putain tu vieillis voilà que tu aimes l’histoire maintenant ? » – et en effet.

Ceci dit, je vais au #05 tournant tel le derviche

 

 

Share

2 Comments

    si la pause se comprend (l’ennui avec lui c’est qu’il est très handicapé et courageux physiquement ce qui n’enlève pas sa hargne et ses défauts… mais teinte notre fureur d’un peu de honte)
    compassion (avec le com qui signifie je crois partage) pour la fatigue
    et rage si ici les très chics électeurs LREM et LR laissent passer devant le communiste/Nupes le RN pour parfaire la couleur du Vaucluse, leurs candidats ne les invitant pas à la raison et à la droiture)

  • @brigitte celerier : ah ? j’ignorai – mais est-ce que ça peut excuser quoi que ce soit ? j’ai peur que non…. Nous verrons, force demeure à la loi comme dit l’autre. Compassion partagée, pour vous et vos élus… tenez-bon. Avec vous.

Laisser un commentaire