Pendant le weekend

2203 Lundi 20 Juin 2022

 

 

consternant – quelque chose comme de la honte (je me souviens de Munich) – il s’agit d’un pays emporté par la haine, les ordures vont parader – brrr – on aimerait pouvoir parler d’autre chose mais le dégoût l’emporte – incertain que l’avenir – vaut-il mieux se tourner vers le passé ? tenter de travailler ? Ici une image de la rue La Fayette (elle est débaptisée aujourd’hui) où vivait sa famille à elle

tenter de travailler et de cerner le compte professionnel de formation (apprendre à parler arabe si l’Inalco veut bien se donner la peine de répondre), chercher du travail, guetter l’union de recouvrement et la pension de retraite (si on arrive à quatre-vingts trimestres ce sera le bout du monde), errer dans l’atelier – lire écrire parler – appels téléphoniques(hier c’était ratatouille avec les amis du 53) – consternant que ce pays – ici une image magnifique de Josef Koudelka (j’en tiens quelques unes dans un dossier, je ferai un billet dans la maison|s|témoin avec une pensée pour celle qui a emménagé dans une autre maison, après ses 350 kilomètres en ambulance)

se battre ? quelle pitié que ce monde… (en écoutant cette si jolie mélodie) passons à autre chose voulez-vous ? ici une image volée à Caroline D. sur son île, là-bas en sa côte occidentale (coucher de soleil à l’hirondelle) (merci)

continuer quand même – et courage

Share

4 Comments

    oui douce la photo de Caroline
    au reste ne peux que vous souhaiter bon courage (je sais c’est facile)

  • @brigitte célérier : oui, c’est facile- mais c’est sympa (on va y arriver t’inquiète hein) – merci à vous

  • Courage Piero, et s’accrocher à la beauté

  • @Caroline Diaz : merci ! (c’est plus facile dans cette île, là, dite de…) :°))

Laisser un commentaire