Pendant le weekend

1774 Mercredi 21 Avril 2021

 

 

 

(on prend goût aussi au deuil : hier en était emprunt, du dormir quatre heures, soleil marché lecture (on ne fait jamais suffisamment attention à ce qu’on lit et aux humeurs que cette action peut produire) quelques images aussi, les légumes l’huile les pâtes au pesto) le flou de Parnü

c’est une ville et sa plage, Estonie – il doit y faire un froid polaire de septembre à juin – c’est flou (la même d’un peu plus loin

(ce sont des images postées par des amateurs) – celle-ci plus grande encore – un ciel du nord, une voile blanche et le voyage est accompli

on se prépare pour mai (partir, partir, on a tous un avion dans le cœur disait le Julien) – un ciel de Honfleur par Nicolas de Staël

ici la tenue du corps d’un individu (élégance à l’image probablement de son âme) – une étoile (on ne la présente plus) parmi tant d’autres

un article en maison[s]témoin sur le Joli Mai (générique) (Chris Marker, 1963), la dix que je vais publier (c’est fait) plus les index JMP (cette image qui présente deux femmes dont l’une est la sœur dudit, si j’ai bien compris, l’autre est sans doute l’entremetteuse radiophonique (on dit aussi « passe-plat ») : les mines, les regards, les sourires, les positions de tête, celles des bras, la connivence et l’amitié du style rézosocio/média, les vêtements – tout parle) (mais je ne (re)connais ni l’une ni l’autre : ça m’échappe – la sœur à JMP me paraissait être brune (et plus âgée, certes) (on gomme, c’est vrai, mais je crois qu’elle est de 45 soit 75 printemps…) (l’image date sans doute de dix ans, mais ça fait quand même 65) mais les choses changent comme on sait)

(je n’écoute pas les podcast – notamment ceux farcis d’ordures publicitaires, dommage – par principe – je suis un type à principe) – et il faudra s’occuper de louer ce studio – rien du côté du front des impôts sinon qu’on ne peut plus même poster une demande d’aide (tout ce qui est en notre pouvoir, quoi qu’il en coûte) – je vais faire du café – augmenté d’un ready-made aux boutons

d’un prunus réalisé sans trucage mais soleil couchant (la photographie n’est qu’un truc)

et du même à midi (alexandrin : « et je vois à midi le prunus qui verdit »)

 

 

Share

2 Comments

    cette immensité me fait froid
    le joli mai et le prunus me ravivent

  • Erdogan a vraiment le c.. entre deux chaises.

    Je pensais que tu parlerais de la condamnation de Derek Chauvin aux States.

    Ici, les policiers qui, dans un scénario identique, ont laissé l’un des leurs collègues étrangler Cédric Chouviat le 3 janvier 2020, près de la tour Eiffel, ne sont toujours pas passés devant un tribunal.

    « Quand j’entends parler de violences policières, personnellement, je m’étouffe » avait déclaré Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur (« Le Parisien », 29 juillet 2020), devant la Commission des lois de l’Assemblée nationale.

    Prunus : oui, le rose pâlit mais la poésie Reverdy. 😉

Laisser un commentaire