Pendant le weekend

2042 Mercredi 12 Janvier 2021

 

 

 

le cordonnier a rouvert sa boutique – il a maigri il m’a semblé, il ne m’a pas reconnu – je n’y fus que deux fois – bah

marché, trop cher (encore que un citron plus un poivron plus une patate douce plus six oignons 1,90 e) – grosse fatigue – E.m’informe qu’elle a trouvé du travail, une dizaine de semaines d’assistanat metteur en scène –  tout ceci se perd dans le flot – je travaille peu  pondu une version un du un de l’atelier mais je n’y crois plus – je la poserai peut-être ou j’en écrirai une autre – dedans y’a lui

je ne sais plus bien si c’est dans une émission d’apostrophe (il a la tenue pour, il regarde par là où se tenait le pivot de l’émission) – la recherche par l’image donne ceci

l’ami fotografe revient, cette image de lui

il suffit d’y être au bon moment, si tu veux – l’opérateur regarde vers Asnières il est six heures du soir ou peut-être moins – on va ouvrir la porte de la cave inondée taleur – c’est égal je ne travaille pas, des questions trop de questions sur mes agissements, notamment cette appétence inutilement rapportée pour le cinéma – laisse – c’est moche et ça ne sert à rien – laisse

 

Share

2 Comments

    sais pas si vais le faire l’atelier film… suis noyée un poco et admirative pour la qualité et l'application des autres et leur faculté d'avoir projet

  • @brigitte celerier : je pense que moi, oui – encore que je ne sache pas bien si j’ai un projet à ce sujet (quel sujet d’ailleurs)

Laisser un commentaire