Pendant le weekend

2164 Vendredi 13 Mai 2022

 

 

 

il y avait la vague idée de se rendre à Evry (qui n’est pas si loin) pour saluer les littératubeurs et beuses – dont je ne suis pas (et après ?) : on verra sans doute – des choses à faire (par exemple colloque opéra comique avec la suite des bonnes – ça a l’avantage d’être moins loin)

et à écrire (dialogue 1 qui est parti – dialogue 2 qui devrait, lectures et rendez-vous)

décidément ces images retorses ne se plient plus aux ordres –  désolé – (redressée !) – les appels téléphoniques dans les rues sont devenus pléthoriques, dans le métro brouhahas incessants tous les dialectes, certes  – cette fatigue – en lecture le petit livre jaune (c’est chez Verdier c’est pour ça) de Barbara Stiegler sur sa vision de l’événement des gilets jaunes – instructif (le Il faut s’adapter qui retraçait l’histoire croisée de Walter Lippman et John Dewey en filigrane) – séminaire

mini histoire du rap féminin avec Salt ‘n pepa

augmentée de Beyoncé

au milliard de vues – hypersexualisée – la relève ou la révolte contre le patriarcat et le capitalisme tout en s’en servant – et la biographie de Marguerite Yourcenar (j’ignorais qu’il s’agissait d’un à-peu-près acronyme du nom de son père – Crayencour) (on en apprend tous les jours) par Josyane Savigneau

Share

4 Comments

    les gens à téléphone, souvent envie de leur répondre…

  • Biographie par Josyane Savigneau : incontournable…
    Oui le nom de Yourcenar comme petite énigme…

    Quand j’allais souvent à Bailleul (à 30 km de Lille)), il y avait le petit musée des « archives du Nord » pas loin, et j’étais le seul visiteur – on doit en trouver trace sur un de mes anciens blogs…). 😉

  • @Dominique Hasselmann : depuis ces billets de Bailleul, le nom de Marguerite y reste attaché (merci du passage)

  • @brigitte celerier: il y aurait beaucoup trop à (leur) dire…. :°)) merci à vous

Laisser un commentaire