Pendant le weekend

Cinquante sept

(je crois qu’il y a grève, je poste le truc avant coureur, je ne suis pas sûr d’aller grossir les rangs des manifestants de demain) (j’écoute Brenda Lee sur les conseils avisés de Lucien Suel) (toute la journée à saisir tu sais que ça te fond le moral dans les chaussettes-qui d’ailleurs sont trouées-en racheter comme des chemises : foutre) (je hais ce genre de corvée) (la garde-robe)

arbre cours

le numéro fleuri (ça ressemble au corso fleuri de mon enfance du côté du zoo et la promenade comment c’était ? je ne sais plus) (la hotoie ça s’appelait) Je suis allé voir TNPPI qui était toute recroquevillée dans son lit, ma pauvre chérie, ne m’a pas vraiment reconnu, m’a pris la main, m’a fixé de ses yeux, tièdes et tendres, puis les a fermés doucement, une caresse sur le front, des baisers, aller s’en aller aller

roses 250416

et sur l’avenue tomber sur une exploitation éhontée du roi des animaux (#282) : qu’on lui colle des ailes passe encore (on connaît le magnifique qui domine Saint-Marc au bord de la lagune), qu’on lui fasse endosser ce rôle de dominant supérieur sur la ville lumière,bof encore mais sur un truc aussi moche, alors là, je dis non (et de loin, publicité abjecte collée sur toile et sur immeuble en réfection (zeugme) : placé comme il est, ça va aller chercher dans les trente mille le mètres carrés cette affaire-là : s’embourgeoiser, Paris ? allons donc… quelle puanteur, rien que le prix de la toile, j’ose pas imaginer la honte)

lion pub opéra

(jme tire, jme barre, je finis et jme casse) (back in babylon end of the week) (mais toujours debout la nuit) (je veux)

 

 

Share

5 Comments

    Le principe de la pub (en dehors de la « disruption » peu mise en pratique) est celui de la récupération – comme on dit pour les vieux habits ou autres « encombrants ».

    Tu verras que dans quelque temps sortira un parfum (Jean-Paul Gaultier ou Cartier ou Kenzo) qui s’appellera « Nuit Debout »…

  • de la véture au lion et à ce qu’il recouvre, aime bien, me sens soutenue

  • oh merci pour Brenda Lee aussi (et merci Lucien) (et aussi pour la tendresse, les fleurs, la colère, pour tout donc)

  • Merci Piero. Je ne connaissais pas ce concert de 1962. Je m’en tenais à mes 45t !
    J’en ai aussi d’Helen Shapiro. Oh,oh. Il faut se reposer de temps en temps…

  • Merci à tous pour vos commentaires…

Laisser un commentaire