Pendant le weekend

1516 Lundi 3 août 2020 (#92 Oublier Paris)

 

 

 

il ne fait plus jour à six – il a encore perdu la partie : comme à chacune des révolutions, le jour perd pied et face – bientôt les vacances ? bientôt le boulot – dans la rue du Buisson, un vieux type répare les montres anciennes (vintage raconte sa porte ou sa vitrine) – je lui amène la mienne qui s’est décalée – le bracelet acier tissé a lui aussi décidé de se décaler – solitude des images – petite archéologie du lieu :

juin 2008 (le lieu dispose d’un certain génie) géraniums (on ne distingue pas exactement l’enseigne)

en 2012, on change (l’établissement, un petit bonhomme appuyé à une clé – h24 on dit aujourd’hui (fuck off))

en 2014 (mai) on connaît mieux la précédente occupation – et la présente aussi –

mais les affaires ne vont pas bien (juillet 2014) (le local est disponible) (on distingue un peu robinets mais pas plus)

plomberie chauffage assainissement – juin  2015

la reprise et octobre 2016 (ses ailes de géant sans doute) (on floute le mot « vintage » par égard pour la passante/le passant)

réparation toutes marques probablement – août 2018 passage du temps

de nos jours (j’irai, c’est certain – pratiquement) (novembre 2019)

(méfiance)

au cinéma Le sel des larmes (Philippe Garrel, 2018) (à pleurer) (mais l’image est belle) (due à Renato Berta, en même temps) (insuffisant)

Climb (Michael Angelo Covino, 2020) (avec le MAC en question, plus son co-scénariste Kyle Marvin) (potache peut-être, assez marrant, un peu lourd) (le rire, au cinéma, est une action ardue)

un financier en cadeau (spéciale dédicace à Sacha)

et une petite nacelle de nuit (tandis que flambe le sud de la Californie – le mur, la pandémie, les maxs et le peroxydé qui attribue ça aux anarchistes)

 

Share

1 Comment

    le rire est toujours une action ardue ou une mise en danger pour celui qui veut le provoquer…
    je me demande quand et comment les boutiques qui indiquent de plus en plus fermeture définitive reprendront vie (certaines avaient trouvé repreneurs depuis des dizaines d’années de fermeture grâce aux efforts de la municipalité et de la chambre de commerce)

Laisser un commentaire