Pendant le weekend

1768 Jeudi 15 avril 2021

 

 

il existe un lien discret entre cette image d’hier (Françoise Sagan au volant du bolide, dit-on)

et cette autre d’hier (mais d’un autre jour : il y a un an il me semble) (Christophe – ami de DF*)

outre leurs mots bleus, ce lien est qu’elle et il aimaient les véhicules automoteurs et mobiles puissants et donc rapides – de la vitesse avant toute chose, de la vitesse encore et toujours – (je suis plus partageur, j’aimais, mais c’est fini, je n’aime plus ni la marque ni le modèle, la Quatroporte de chez Maserati (bleu nuit) – il est inutile de rester coincé dans ces années-là tsais – je sais) – j’ai rencontré cette image

augmenté de la prose journalistique – il faut croire que l’espèce de rectangle du centre de l’image représente le Toujours-Donnant affrété par son Toujours-Vert d’armateur (il semble que le rafiot soit à l’arrêt sur le lac Amer empêché de naviguer par l’État commandé par le militaire Sissi (ça ne fait pas sérieux d’évoquer Romy Schneider hein) (on espère qu’il n’y pas de denrées périssables dans les vingt mille et quelque conteneurs) (on n’a pas eu de nouvelles des cent trente mille moutons, tu te souviens ? ça empêche pas que c’est ramadan – y’a peut-être bien un lien…)

Cette autre image avec une histoire d’argent (plusieurs centaines de millions de dollars pour ce tableau – près de 5, il me semble : le prix est important, comme on sait) et de préséance – on se permet le souvenir de ces lieux superflus que sont les musées

 

mais la recherche de la vérité en passe sans doute par là (je cite) (il s’agit de la manière d’authentifier que ce tableau a été peint DE LA MAIN du peintre et non simplement dans son atelier) – on pratique donc des :  »

Examens non invasifs de tableaux

à base de

« dossier d’imagerie multi-spectrale, radiographie, réflectographie infrarouge, tomographie par cohérence optique et cartographie de fluorescence X
complétés par un
examen approfondi au microscope »

quand même (taxé là) (quand je pense aux moyens qu’on met en œuvre en sciences sociales pour mener une enquête…. papier/crayon, magnétophone, caméra: dérisoires)

* : j’ai résolu de faire parvenir en mentionnant nom prénom et adresse que je connais par JMP (qui peut savoir si elle est bonne, et sans numéro de plus ?) une lettre pour l’assurer de ma sympathie (ce ne m’est pas courant, et puis les lettres sont d’un tel « avoir été ») ça ne se fait plus (de mon temps non plus, pas tellement etc.), mais je vais le faire quand même

 

Share

3 Comments

    moi c’était la Ferrari Giuletta mais pas en roulant
    pour les tableaux.. à vrai dire celui-ci authentique ou non n’est guère séduisant (au moins si on en juge par les photos)

  • J’avais commencé à regarder le docu sur « la 5 » et puis, avec ses histoires de Sotheby’s, j’ai laissé tomber. D’autant que cette peinture attribuée à Léonard(o) est de peu d’intérêt hors financier.

    Voitures : Je n’abandonne pas, le plaisir de conduire est réel (je viens de descendre la rue de Belleville qui est toute libre à cette heure-ci) même si je n’ai jamais eu d’Aston Martin – juste une Chevrolet Corvair (coupé d’occasion)…

    L’Ever-Given : un beau sujet de série pour Netflix , avec Leonard(o) Di Caprio à la proue ! 🙂

  • @brigitte celerier : je réponds aujourd’hui dans le billet
    @Dominique Hasselmann : moi non plus pour le plaisir de conduire…
    je vous trouve bien sévère avec ce tableau (je trouve très réussi le monde que le Sauveur en question tient en main)

Laisser un commentaire