Pendant le weekend

1833 Vendredi 18 Juin 2021

 

 

(on lance un appel, allez) non mais c’est que quelques nouvelles sont réjouissantes (par exemple contre nano 1, six mois de prison ferme ont été requis : il ne comprend pas, le nez dedans il dit encore que ça sent bon, aucune différence entre 2007 et 2012… quelle défense (et quel personnage) pitoyable)

plus personnelle mais peut-être un espoir (les impôts : « il vous appartient de déposer à nouveau une demande d’aide… ») (ça a été une plombe d’administratif ce matin)

championne du monde de judo, Clarisse Agbegnenou – j’adore (je la repose parce que) – on est en grève sur france q (radio paris) ça me réjouit aussi (Sybile va aller pleurer chez son wtf ami karaokéiste – c’est le quotidien de la pédégère, la transformation du nom de l’antenne l’a mise sur les genoux) (fuck off) (du côté du boulot, tout le monde a dû mourir, je suppose – quel charnier, hein) (pathétique) – une jeune femme consultante informatique à la défense qui éclate de joie à la vue de la tour Eiffel dans l’encadrement de la fenêtre du studio, il n’en faut pas tellement plus pour me rendre heureux aussi) – ici une femme entre faire tirer le portrait de son môme pas sûr qu’il y aille de gaieté de cœur

images du côté de Chartres – le type tranquille et fier hein place de la mairie

autre bonne nouvelle le déboutement par le Conseil d’état de la chaîne à ordures (elle appartient au type qui s’est enrichi sur le dos des ports africains (on ne compte plus les accidents et les morts dus à sa frénésie et son avidité à dépouiller le continent) (wtf Vincent de prénom) (on ne le cite pas, on exècre ses actions) – radio paris et ses informations n’ont rien à envier à ces chaînes-là) – c’est pas tous les jours, dimanche on vote (dès après on se tire – mais peut-être pas là

les deux mômes posent devant l’épave (du côté de Hammam Ghezaz) (je finis l’Empreinte, c’est pour ça – on y trouve cette image

quatre enfants sur la plage, à la Marsa (je ne me souviens pas des chapeaux que portaient mon frère et mes sœurs (elles sont jumelles, oui), mais sinon, tout y est).

 

Share

2 Comments

    oh j’ai attendu ce billet et ça valait le coup (bon il y a le petit monsieur d’entrée… que préfère oublier, même s’il résiste)
    mais entre autres sourires, la jeune femme et l’émerveillement (j’aime tant quand cette grâce m’est donnée) er les petits chapeaux de toile d la Marsa qui me rappellent La Pérouse (ou plutôt, préféré, son vrai nom revenu Tamenfoust)

  • J’imagine la photo Google complètement floutée (le type et sa voiture, plus les maisons, la mairie, le ciel et le nom « Google » lui-même !)…

Laisser un commentaire