Pendant le weekend

Deux quatre

 

 

(faut se magner) (on s’en va) aujourd’hui en la bibliothèque de Vernou-la-Celle se clôt la résidence du collectif L’aiR Nu (illustration du thème de la résidence à l’image) un billet spécial du Journal des Frontières (« #dernière édition ») paraît ici ce jour deux avril seize vers dix neuf heures et quatre minutes

vitrine magasins bords passementeries

bords passementeries frontières lisières (magasin de la rue du 4 Septembre) (sans doute la raison du 4 pour dix neuf heures) ici enfin une image floue de la mascotte de L’aiR Nu (Luna) (évidemment on pense à son parc chanté par Yves Montand)

luna floue

Share

Laisser un commentaire