Pendant le weekend

Quatre onze deux cent quarante huit

 

 

Non mais on a des trucs à faire (m’en reste quarante à saisir) (je fatigue mais je m’accroche)

petit-camion-interieur

y’a pas de raison de s’affoler non plus mais enfin, les prix littéraires quand même, quelle affaire (j’aime assez lire, là il y a Laurent Gaudé « Ecoutez nos défaites » (actes sud), Dan Franck « Les champs de bataille » (grasset) et Rohinton Mistry « L’équilibre du monde » (livre de poche albin michel) qui sont sous les yeux)

assis-dans-le-hall

(c’est un garçon qui attend la séance, là) par ailleurs rendez-vous pour le livre aussi, et le froid qui tombe sur nos épaules

chaussure-seule

(série en cours) (il va falloir faire attention : pour la radio, merci pour l’aide proposée, je la prends dès que possible) (j’en finis, je facture, je continue)

Share

5 Comments

    toujours assez elliptiques ou cryptées, ces notations… mais on s’y fait !

  • je bis la phrase de Dominique

  • @Dominique Hasselmann & brigetoun : je ne suis moi-même pas complètement sûr de tout appréhender… mais merci de suivre (quand même)… :°))

  • le soulier solitaire nous déstabilise : j’ai mis du temps à comprendre que c’en était un tel qu’en lui même unique

  • @L’employée aux écritures : son alter ego ne pouvait pas tenir dans l’image (le jeune bipède à qui appartient cette paire -ces choses vont par paire (« sauf les cul-de-jatte bien entendu » disait le poète- de pompes l’abandonne à son gré) (la série compte une quinzaine d’occurrences, je crois). Merci du passage Employée (et à vous lire…) (:°))

Laisser un commentaire