Pendant le weekend

Onze douze dix sept

 

 

 

(j’ai même abandonné avant) (la rescousse du quotidien : vais-je la subir ou non ? je me souviens qu’il s’agissait avant que je (et d’autres, évidemment) (encore que mon assiduité était bien personnelle, et unique, et merci pour sa patience à l’hôte) ne l’étende, d’une proposition « votre vie en deux lignes » et je continue, même si les nouvelles et les commentaires, parfois, me donnent envie de vomir) (n’importe : « le monde est tel qu’il est – en dehors de toi-même qui sait, ce qui est vrai ou faux faux faux… » (je cite Jacques Higelin)) c’était jeudi matin, et sur la ville traînait un semblant de nuit, puis ça s’est levé

franchement j’étais heureux de partir (en un sens je le suis toujours – bien qu’éminemment casanier, ce n’est donc pas incompatible)  (évidemment, quand c’est de Roissy Charly airport, c’est une horreur, au milieu du hall d’attente aux avions on découvre des restaurants de caviar où le café (la tasse est excentrée dans une soucoupe idoine, ceci explique certainement cela) ne coûte que 4.90 euros – on voit là des gens qui mangent du caviar rosé et boivent du champagne, il est neuf heures du matin, qu’est-ce que ça peut faire ? quand on surplombe ce genre de pratiques, d’en haut, on se dit que le populaire a de beaux jours devant lui) j’ai toujours aimé les tarmacs

(mon ordinateur, qui n’a pas deux ans, donne des signes de faiblesses – asus windows 10 mises à jour tous les 15 jours : 2 heures) (il ne pleuvait pas, il y avait du gris, simplement, j’ai failli me tromper de porte pris 41 pour 51)

au milieu du hall se trouvent des présentoirs où les journaux sont offerts : on y parlait de ce mort, de cet autre, comme s’il s’agissait de gens importants – « quand un vieillard s’éteint, c’est une bibliothèque qui brûle » disait le poète, voilà tout (la pourriture jésuitique qui s’exhale des discours de ce presque quarantenaire – ce sera le 21 de ce mois, j’espère qu’on aura droit à une fête à Versailles où sa dulcinée nous offrira de la brioche – est une insulte à quiconque aime la littérature) je n’avais rien entendu mais j’étais content de partir

voilà, ça allait venir…

 

 

Share

2 Comments

    plaisir de décoller…

  • quitter les tasses décentrées qui font le prix du café, mais avoir comme viatique la phrase d’Higelin

Laisser un commentaire