Pendant le weekend

Jeudi 15 Août 1153

 

 

 

cette affaire de basculement dans la rentrée après cette date a quelque chose de touchant – en réalité c’est le début des vacances, va comprendre – parfois c’était le début de la fin : l’inventaire débutait alors pour une dizaine de jours, ou ce n’était que la dernière semaine – dépôt fermé, on comptait les palettes : soixante dix heures la semaine – dès le premier septembre fin des courses, piscine rires débats jeux

L’arbre se venge dans le bas de l’avenue – elle se termine au pont du chemin de fer qu’empruntait – dit-on – l’Orient-Express du temps de sa splendeur

la suivante n’a pas le bon cadre (quelques feuilles sont coupées) mais j’avais rendez-vous (j’étais pressé : le rendez-vous de treize heures, il était moins dix – il est arrivé à quinze – lu Lol V. Stein en attendant)

c’est que j’aime disposer de livres pour des occasions diverses – métro, avant de dormir, avant la sieste après le repas pendant le repas si je suis seul : journal etc. – puis je suis reparti (heureux : mon ami de cinquante ans a retrouvé une copie du court-métrage qu’on avait commis ensemble – pour la production lui surtout – et il me l’a donnée – c’est un cadeau pour les vacances – donné les clés du garage pour une auto d’une tante de G. – rangé les revues cahiers j’en emporte un carton avec moi, pour voir – heureux) vers quatorze quarante cinq, petits métiers métropolitains

on sait comme sont joueurs (avant le quinze août – mais surtout avant le premier septembre parce que après ça ne rigole plus) les passagers du métro-express, adorant se précipiter dans le cadre – attendre : les voici, ils sont deux, bidouillent fils et interrupteurs…

ça bosse… (tandis que la pourriture italienne incarnée en son ministre de l’intérieur s’est à peine fait remettre à sa place – c’est la poubelle – et qu’Eubée en son nord brûle…)

 

 

Share

2 Comments

    Ce juge italien, qui annule un décret présidentiel contre l’accueil des migrants, est sans doute « rouge » (il en manque en France)…

    Duras et le ravissement : éclaire le métro. 🙂

  • oh Dominique il en reste en France, ce qui permet au gouvernement par l’intermédiaire du procureur de confirmer sa petite infamie en faisant appel…
    bonnes vacances Pierre (je garde le souvenir du maussade basculement du 15 août dans l’enfance alors qu’en fait, adulte, je partais début septembre pour fuir les mines maussades des ex-vacanciers dans le métro)

Laisser un commentaire