Pendant le weekend

1279 Samedi 14 décembre

 

 

 

(il y avait quelque chose le 14 décembre mais j’ai oublié quoi) on marche encore – trop peut-être – j’ai croisé l’impasse

j’aurais dû emprunter un film – c’est juste à côté – j’ai pris un café (TEC) tandis qu’ils prennent les Algériens pour des billes – ça ne va pas bien se terminer –

j’ai mis Joao Gilberto sur la platine, j’ai fait mes salades (l’une d’entrée betteraves/pommes, l’autre de sortie et de fruits pomme/banane/orange/raisins secs/kiwis) on a parlé vaguement cinéma (je fatigue même avec les rues de Marseille ou celles de Paris/New-York/Nazareth) – il a plu, on a discuté de la météo avec mon ami de 50 ans désormais installé au sud – il y avait aussi ceci

le temps passe – bientôt l’hiver – la peur du froid, préserver sa santé, marcher pour s’entretenir (pratiquement fini Mevlut : c’est ce monde qui ne cesse d’empiéter sur nos vies, qui nous contraint, nous rétrécit, ce monde, cette horreur) « Ce quelque chose d’étrange  en moi » – continuer quand même les corrections, essayer de faire marcher ce logiciel de merde pour la saisie – trouvé cette image sur GSV qui m’amuse assez

c’est après tout ce que je pense – ceci aussi, du même tonneau

et puisque c’est samedi

 

 

Share

2 Comments

    triste que ça se perde les artisans capables de faire des plissés…
    et grand sourire pour la dernière photo

  • Café Florio c’est pas loin du café Florian ça (rêvons un peu)

Laisser un commentaire