Pendant le weekend

1932 Samedi 25 Septembre 2021

 

 

 

 

plus ou moins terminé l’ao – je suis fatigué tsais – je ne sais pas trop à qui je m’adresse d’ailleurs, mais enfin mon vieux, je rêve et dors plus longtemps qu’avant – avant quoi est une autre affaire – j’ai recommencé à (je n’ai pas arrêté vraiment, mais avec moins de détails et de présence sur les lieux) suivre les déambulations de l’ami OH (facebook a posé un signalement sur mon compte à cause de cette image

incitation à la débauche indique l’algorithme) (sans doute voit-il un majeur levé dans sa direction – avec mes excuses au lectorat d’ici : en tout cas le mien y figure bien) ça se passe en Chine, une ville intitulée Chongqing – sur les bords d’un fleuve estampillé Yangzi  là où le rejoint la rivière Yaling (cette géographie-là est à apprendre, semble-t-il) (le barrage des trois gorges comme le changement du cours des fleuves: on ne doute de rien…) – il y règne un brouillard perpétuel

des dizaines de millions de personnes y vivent – on les croise aussi

de jour comme de nuit

des enfants

ou des grandes personnes

car infinis sont les usages du monde.
Je prépare (au sujet du lien, je suppose) quelque chose qui s’intitulera chez Y. à Y. je tente de lire – repas avec D&M sympathique comme tout et d’hab (zeugme) – cette dernière image rappelée par le wtf rézoscio (cherchée longtemps mais retrouvée – elle est ici  (« on va s’amuser avec monsieur Goldfinger » dit le double zéro à son caddy))

Bon week end

Share

Laisser un commentaire