Pendant le weekend

Le sacre de notre histoire

Les racines de la désobéissance s’enfonçaient profondément dans le cœur des hommes. En puissance, elle marqua le premier sacre de notre histoire. Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit, la question humaine fut bien le fruit d’une désobéissance initiale. Quand furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée, la rébellion modifia notre rapport à la vie. Tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Expulsés du lieu d’Eden, nous découvrîmes le travail, la tekne et la peine  : le jour où tu en mangeras, tu mourras.

À la sueur de ton visage, nous agissions en excédant le dire, notre faire actant la possibilité d’une expérience politique. Nous nous détachions du pouvoir et de son gouvernement. Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, nous cessâmes alors de désirer lui ressembler, en étant cause de nous-même. En exigeant ce que nous ne pouvions obtenir, nos passions contradictoires provoquèrent un changement de nature humaine.

L’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal, iI se mit à rire aux éclats. Pour l’éternité.



Dix jours plus tard

Elle  m’accuse d’être la cause de notre désastre ! Elle dit, avec une sincérité et une vérité apparentes, que le Serpent lui a certifié que le fruit défendu n’était pas la pomme, mais la châtaigne. J’ai répondu que j’étais innocent, dans ce cas, car je n’ai jamais mangé de châtaigne. Elle a dit que le Serpent lui avait appris que «  châtaigne  » était un terme imagé signifiant «  vieille blague éculée  ». Je suis devenu pâle à ces mots, car j’ai fait de nombreuses blagues pour passer le temps, et certaines d’entre elles pourraient avoir été de ce genre, bien que j’avais sincèrement supposé qu’elles étaient nouvelles quand je les ai faites. Elle m’a demandé si j’en avais fait une au moment de la catastrophe. J’ai été obligé d’admettre que j’en avais fait une pour moi-même, mais pas à voix haute.

Extraits du Journal D’Adam et Eve, Mark Twain, 1893.
http://marktwain.fr/images/8/88/Extraits_du_journal_d%27Adam.pdf

**

Photo © Juan & Tom Clemente
Article publié simultanément sur www.d-fiction.fr

Share

Laisser un commentaire