Pendant le weekend

14 août 897

 

on essaye de raccrocher les wagons mais c’est difficile – et surtout c’est du lourd – j’ai acheté quand même un « Vie de ma voisine » (Geneviève Brisac, points seuil 4752) et une Théorie générale de l’oubli (José Eduardo Agualusa, Métailié) en passant par les rues

la rousseur des arbres, la fatigue et cette inertie qui pèse sur tout ce que j’essaye de faire – il fait beau en tout cas, les analyses indiquent quelque chose de dépassé dans le seuil cholestérolique, le médecin ne sera pas là avant le six, sa remplaçante pas avant le 22 – OSEF – fait doux, au parc on remaquille la salle de spectacle

il y a sans doute peu de monde aussi féru que moi du lieu

mais je ne l’aime guère, je ne l’apprécie pas, artifice, fausse nature, deuxième sans doute, fausse halle faux fleuve fausses présences – j’aime y passer, j’y passe (les 29 et 30 de l’atelier en marche) (Aldo Moro attend tandis que Lidia Jorge avance doucement)

 

7. les yeux, 4 août 2008, 23:44

elle va mieux, je m’en vais ; pour le reste, tout le monde s’y oppose, je ne sais pas, je suis fatigué, je verrais ; mon pain est sur la planche, pas grave, demain au bord de l’eau la plage, on va voir… pas d’ordi connecté, pas de portable, mais des entretiens à retranscrire et des livres à lire… à bientôt (Orsalia : la Crête, Matala, l’auberge des 3 frères et les grottes, à Pâques 1980 j’y étais… tomates feta olives et huile pain…magnifique magnifique)

 

Share

Laisser un commentaire